Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 10:58

Je viens de m’apercevoir d’un truc… Ca fait déjà trois semaines que Ségolène Royal s’est faite torcher à la présidentielle, et je ne t’ai pas encore dit tout le bien que je pensais de notre nouveau président.

 

Voilà un homme qui a été d’une efficacité maximale en tant que ministre de l’intérieur. Il a réussi à faire en sorte que les territoires riches, qui n’avaient pas besoin de policiers, soient surfliqués et que les banlieues pauvres, en souffrance sociale et sécuritaire soient à la fois désertées par les policiers et que ceux qui restent entretiennent de mauvais rapports avec la population, des relations de peur…

 

J’en veux pour preuve un rapport de la ligue des droits de l’homme, que tu trouveras en cliquant sur ce lien, mais aussi, selon Le Monde d’aujourd’hui, d’un rapport de l'Institut national des hautes études de sécurité (INHES), qui souligne un "décalage" entre la "suractivité permanente" de la police en Seine-Saint-Denis et les "réalités subies par la population".

 

Je voulais passer sur le fait que ce rapport a été enterré depuis décembre 2006, mais le Phénix du haut-poitou m’a fait bondir. Jean-Pierre Raffarin, réagissant aux propos de Ségolène Royal déplorant que ce rapport accablant ait été caché pendant la campagne présidentielle, l’ancien premier ministre donc, cet inestimable baderne, a estimé au grand jury RTL -Le Figaro-LCI, que "le climat électoral" n'était "pas le meilleur climat pour traiter" d'un sujet "grave" comme les difficultés en Seine-Saint-Denis.

 

C’est quand le bon moment ? Selon la droite, quand a-t-on le droit de juger de l’action politique d’un ministre sortant, si ce n’est en période électorale ?

 

La vérité, c’est que l’activisme médiatique et sécuritaire de Nicolas Sarkozy, ses dérapages verbaux ont eu un effet calamiteux dans les lieux où le sentiment d’insécurité était le plus fort. Résutat : non seulement les séquano-dyonisiens sont toujours soumis à l’insécurité quotidienne, mais ils considèrent désormais que le police représente elle-même un danger…

 

Je trouve insupportable l’idée même que la police puisse terrorise la population. La police est là pour rassurer, pour protéger. Que vont penser les policiers, comment vont-ils vivre leur métier s’ils sont considérés par la population de la même façon que les délinquants, comme des fauteurs de trouble ?

 

L’irresponsabilité et l’inconséquence de l’ancien ministre de l’intérieur ont provoqué cette situation. Non seulement il n’a pas été sanctionné politiquement par les français pour cette grave incompétence, mais il a été récompensé.

 

Il est président de tous les français désormais. Il va pouvoir agir, dit-il…On a vu comment il agissait avant. Va-ce être différent désormais ?

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

commentaires

Supermama 05/06/2007 19:59

J'habite en Seine-saint-Denis, je suis blanche de peau, j'ai l'air tranquille, banale, et ben même comme ça, je serre les fesses à chaque fois que je croise un flic, en me demandant si ça va se passer normalement ou bien déraper. On entend tellement, parmi nos potes, de situations où les flics se sont comportés comme des salopards imbus de leur pouvoir ! Et pourtant, je sais bien qu'ils sont là pour me protéger, pour veiller sur moi, et que certains font leur travail avec conscience et éthique. Mais quand même, je flippe ! C'est affligeant ...

Fredogino 24/06/2007 10:44

C'est bien là le problème...

Melissa 04/06/2007 18:49

J'entends déjà certaines voix qui pourraient dire que ce rapport est "de la propagande".

David Sarrado 04/06/2007 17:28

Tu es aigri, c'est pour ça.

youkou au taf 04/06/2007 15:19

Je veux bien, Fred, lire ce que tu veux... "Les policiers savent qu’ils sont depuis quelques années (cela ne date pas forcément du dernier gouvernement) devenus une sorte de produit d’appel politique."C'est un fait, les gentils ne sont pas toujours gentils, les méchants font leur loi, et la société des amalgames prend vite le dessus...Tu sais quoi, tout le monde le sait et presque on s'en contente, moi ce que j'attends c'est que quelqu'un fasse quelque chose, un mouvement, un parti... ça fait plus de trois mois qu'on dénonce, maintenant il faudrait arrêter ces caches misères, arrêter de se tirer dessus pour la tête d'une rose, arrêter de dire qu'ils sont différents, qu'ils aiment la banlieue parce qu'il y a une chose que je ne comprends pas, comment peut-on laisser faire de telles choses, comment peut-on dépouiller un pays et en oublier des quartiers... les politiques sont pouvoirs, argent, mediatisations... Tu sais quoi, j'en ai un peu gros la patate...

Fredogino 24/06/2007 10:42

Il ne faut pas ma youkou, parce que se battre en politique, c'est souvent se battre dans le vide. Mais si on ne le fait pas, qui le fera?

Fredogino 04/06/2007 14:39

Tiens, il y a une article intéressant là :http://metierdechien.blog.20minutes.fr/archive/2007/06/04/scoop-sur-la-police-nationale.html

Fredogino 24/06/2007 10:33

pfff, je m'écris des comentaires, enfin ça c'était pour youkou

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs