Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 09:35
L'actualité politique me fait penser, une fois n'est pas coutume, à un sonnet de Charles Baudelaire (le beau Carlos) dans Les Fleurs du Mal, et qui s'appelle La Beauté :

XVII - La Beauté

Je suis belle, ô mortels! comme un rêve de pierre,
Et mon sein, où chacun s'est meurtri tour à tour,
Est fait pour inspirer au poète un amour
Eternel et muet ainsi que la matière.

Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris;
J'unis un coeur de neige à la blancheur des cygnes;
Je hais le mouvement qui déplace les lignes,
Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.

Les poètes, devant mes grandes attitudes,
Que j'ai l'air d'emprunter aux plus fiers monuments,
Consumeront leurs jours en d'austères études;

Car j'ai, pour fasciner ces dociles amants,
De purs miroirs qui font toutes choses plus belles:
Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles!


La beauté c'est l'histoire d'une femme au-dessus de la mêlée, l'histoire d'une femme qui sait qu'elle est plus belle, plus grande, plus désirable que tout et que les hommes ne pourront pas l'approcher car elle est trop superbe, divine.

Belle et inacessible, froideur irritante, langueur du texte irritante... De belle et irritante à brillante et irritante il n'y a qu'un pas que mon esprit malade a franchi allègrement.

Ségolène Royal me pète les couilles. Dit comme ça, je vais mieux, mais ça ne fait pas avancer le schmilblick. Comment on peut comprendre cette femme-là ? Elle a fait une campagne moyenne, sans aucune hauteur politique, refusant de se servir des intelligences du parti qui aurait pu la faire briller...

Nicolas Sarkozy, lui, s'est entouré des meilleurs cadres de son parti et ça ne l'a pas effacé. Ca l'a grandi. Lui est ressorti grandi de la campagne, Ségolène Royal en est ressortie encore plus seule, parce qu'elle a refusé de partager les responsabilités, tout au long de cette campagne.

Qui peut dire aujourd'hui que des responsables politiques de haute volée comme Lionel Jospin, Laurent Fabius, Dominique Strauss-Kahn auraient refusé de se mettre à sa disposition si, tout simplement, elle le leur avait demandé ? Si tout simplement, elle leur avait dit : "j'ai la légitimité des militants socialistes, aidez-moi, pour le parti socialiste et pour la gauche, à gagner la légitimité des français."

Par arrogance, elle a refusé cela. C'aurait été une force de demander cette aide-là, elle a considéré que c'était une faiblesse. Aujourd'hui encore, elle continue de considérer que le sens du collectif est une tare dont le parti socialiste doit s'affranchir.

Que veut-elle ? Si c'est réformer le parti socialiste, il lui suffit de compter sur sa base électorale du vote interne et de proposer un contenu idéologique qu'elle n'a jamais proposé, ni au parti ni aux français, mettant à chaque fois en avant soit sa féminité, de façon positive ou négative (la prétendue mysoginie de ce que les idiots appellent 'les élephants'), soit les vertus de la démocratie participative.

Cela ne suffit pas. Ségolène Royal vaut mieux que ça, le parti socialiste vaut mieux que ça, la France vaut mieux que ça. Des idées, Ségolène ! Des idées organisées, structurées, un dicours de la méthode et du fond, voilà ce que l'on attend de toi. Pas un débat autour de ta petite personne. Tu ne m'intéresses pas. Ce que tu peux incarner, ce que tu peux proposer, ce que tu peux changer, comment tu veux échanger, ça oui, ça m'intéresse. Je suis sûr que tu es capable d'être plus, et d'être mieux, que cette personne arrogante, mégalomane et verbeuse dont tu donnes l'image depuis quelques jours.

Enfin j'espère. Parce que je n'ai pas envie d'être militant d'un parti à la botte d'une petite cheftaine capricieuse et hautaine. Pour paraphraser le beau Carlos, mon amour ne sera pas éternel et muet. Militant, mon amour est engagé, dur parfois, juste, toujours.

Incarne l'espoir placé en toi, avec des idées cette fois. Et joue collectif, enfin.

 

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

commentaires

Youkou :0008: 30/06/2007 01:50

c'est Mélenchon aussi qui n'peut pas se la voir...

Fredogino 01/07/2007 10:38

Ouais Mélenchon c'est encore différent. Brillantissime, mais fou...

Carla :0010: 29/06/2007 15:21

Bonjour comme je suis malade (la grippe) et ouais et bah je passe vite fais pour ne pas laisser de crobs ;o) (désolée mm message pour tous). Gros bisous et bon week end !

Fredogino 01/07/2007 10:38

Bisous quand même...

Elise 28/06/2007 22:00

le PS n'est pas au mieux c'est vrai.... allez, tout ira mieux en 2012!!

Fredogino 01/07/2007 10:39

loltu parles...

tontonfoi 28/06/2007 21:39

Vivement le temps des jeunes lions moi je dis.

Fredogino 01/07/2007 10:39

Moi je dis pas vraiment ça, ça dépend toujours des éléphants et des jeunes lions...

july 27/06/2007 22:12

et bien t'as le moral dans les chaussettes...ma poule...Remaque je voudrai pas être à la place de Ségo, ce n'est pas une bonne année pour elle, par contre pour le ps fichu...moi je crois pas il y a de jeunes loups qui en veulent mais qui sont encore trop jeunes pour sortir, mais d'ici 2017, ils seront au point...lol bien individualiste comme les autres, de toute façpn Ségo ne cryaot pas en son projet fantôme alors tu penses que c'était pas possible qu'elle gagne, pour gagner, il faut croire à ce que l'on soutien...non..? aller à plus mon petit chat...

Fredogino 01/07/2007 10:41

A plus July... Merci pour ce com, intéressant. 2017... ne parle pas de malheur !

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs