Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00
Je suis triste, en colère, mais pas abattu. Je n'aime pas regarder en arrière. Je suis d'habitude plus à enclin à trouver une solution qu'à chercher des responsabilités, mais là, merde.

Depuis 2001, le parti socialiste a été méprisé par l'UMP, les médias, une partie de la gauche (la gauche dite "républicaine") pour sa "naïveté", sa trop grande mansuétude voire son empathie, vis à vis de la petite délinquance de quartier.

Et de moquer les efforts de développement des associations de quartier, de railler la police de proximité, les emplois-jeunes dans les établissements du secondaire, etc.

Revenue au pouvoir, la droite a beuglé sa mâle assurance de rendre la sécurité aux quartiers, violence contre violence, répression contre rébellion:
Les médiateurs ont été rayés de la carte, la police de proximité démantelée, les associations sociales étouffées. Dans le même temps, les effectifs de police ont surtout augmenté dans les quartiers où tout va bien. C'est fou comme on se sent en sécurité sur les Champs-Elysées, dans le 16e arrondissement de Paris ou à Neuilly sur Seine.

Dans ceux où tout va mal, les flics se retrouvent livrés à eux-mêmes, sans moyens, partagés entre d'un côté l'exigence hallucinante de la part de leur hiérarchie de faire "du chiffre", et de l'autre une petite délinquance et des fauteurs de troubles, qui leur ressemblent, qui pourraient être des amis, de la famille, des gens normaux,  abandonnés.

Qu'on ne me présente pas les policiers comme des cow boys. Il en existe, bien sûr, pas plus qu'ailleurs à mon avis. Comme toi et moi, ils se retrouvent confrontés à quelque chose d'inhabituel pour eux.

On n'a pas là en face des voleurs, des agresseurs, des tueurs. On a des émeutiers. Des gens qui s'en prennent à l'institution parce qu'elle les considère quantité négligeable...

Ca s'appelle une guerre civile.

Mehdi, mon pote, toi qui te retrouves du côté des bleus, là bas, dans une région qui n'est pas la tienne, toi qui viens du soleil et de l'amitié comme moi et qui te retrouves plongé dans la haine et la nuit,  fais attention à tes miches, s'il te plaît...
Ce truc est absurde, j'ai horreur de savoir qu'un gars sympa et droit comme toi, au milieu d'autres peut-être aussi biens, et certainement dans les deux "camps" risque sa peau...  pour quoi?

Le plus idiot, le plus rageant, le plus horrible, c'est ça:

- des émeutes à réprimer, parce qu'il faut que ça s'arrête et tout le monde en est conscient,
- une situation explosive dans toute la France,
- nos concitoyens, qu'ils soient enfermés bien au chaud, dehors en train de brûler des voitures ou en train de courir derrière ceux qui brûlent des voitures, nous tous, français, devant le constat horrible d'un déchirement inéluctable
- le couvre-feu, instauré par le premier ministre, qui déterre une loi vieille de 50 ans, le parallèle est cocasse, employée par Edgar Faure pour les "évènements" (en voilà d'autres, ils étaient considérés comme de la "racaille" ou des "voyous" ceux-là aussi?) d'Algérie.

Et au milieu de tout ça, le premier ministre, bouche en coeur, sans aucune honte, qui annonce que finalement il va redonner de l'argent à l'école et aux associations d'aide sociale...

Il te fallait vraiment en arriver là, espèce de nain? Au désespoir, à la haine, à l'affrontement?
Pour te rendre compte que quand tu aimes et tu respectes les gens, fussent-ils de peu de biens et sans particule, la majorité d'entre eux te le rend bien?

Alors oui, d'accord, l'union sacrée. Mais crois-moi, ça, je ne l'oublierai pas. Ah et au fait, en parlant de ça, pendant que je te parle de tout ça, toi qui n'est pas premier ministre et qui veut juste être informé, que la justice qui, petit à petit, est mise sous coupe réglée du gouvernement (merci Perben) et que les condamnations se ditribuent à la chaîne, souvent sans preuve...

On reparlera de la justice un autre jour. Je vais vomir, et penser à mes potes, flics ou voyous, qui se retrouvent dans une merde qu'ils n'ont pas voulue.

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

commentaires

Youkou en vacances... nan c'est pas vrai 17/07/2007 16:47

'tain des coms d'Electron Libre !!

Fredogino 24/07/2007 09:36

T'as vu?

Vincent 17/11/2005 15:01

Hello Mariam (comment vas-tu ? ça fait longtemps qu'on ne s'est point vus),

Effectivement, il y a aussi à l'UMP des conservateurs (pour le coup, des ultra-conservateurs, réactionnaires... et limite cons), mais il ne faut pas confondre le groupe des Lellouche, Boutin, Garraud ou Vanneste, avec des Sarkozy ou des Villepin.

En l'occurence, les positions homophobes ou xénophobes de certains sont à l'antithèse des positions libérales qui dominent actuellement l'UMP de Gouvernement.

A l'extrême-droite (et chez une infime partie de parlemantaires UMP), le bouc émissaire est l'étranger ou le musulman ; à l'extrême gauche (et chez une partie notable de la gauche), c'est le patron.

Tu as raison de dénoncer ces recherches d'ennemis intérieurs, de boucs émissaires ; mais il faut être honnête et reconnaître que Sarkozy n'est pas le porte-parole de Garraud.

Et tu sais comme moi le sort réservé aux propositions de lois en général ; alors, quand elles viennent de députés marginaux... classement vertical assuré.

Fredogino 17/11/2005 15:06

LOL
Effectivement, le patron est souvent notre bouc émissaire. Mais le patron RICHE!
:D

mariam 17/11/2005 13:16

Ce qui est "sale" ce sont les procédés utlisés par certains représentants de la droite "de gouvernement", qui n'hésitent pas à surfer sur le fantasme de l'ennemi interieur pour amener l'électorat de Le Pen dans son giron. Ca c'est vraiment dangereux, lorsque certains commencent à faire une hierarchisation dans la citoyenneté. Une petite citation pour étayer mon propos...

PARIS, 9 nov 2005 (AFP) - Le député UMP Jean-Paul Garraud a annoncé mercredi le dépôt d'une proposition de loi visant à donner la possibilité aux tribunaux de "déchoir de la nationalité française" les étrangers naturalisés (note personnelle: des citoyens français en somme... enfin pas tout à fait visiblement!!!) reconnus coupables pour "des faits graves" dans les violences urbaines.
"Les délinquants qui participent à la guérilla urbaine actuelle cherchent par des objectifs précis à détruire la Nation française( Rien que ça!!!). Ils expriment aussi par ces violences leur rejet de la France", a affirmé dans un communiqué M. Garraud.

Vincent 14/11/2005 18:31

Ok, la question est donc la suivante : "Un citoyen qui a un jour voté Le Pen est-il un citoyen sale ?"

La vraie question à se poser, c'est celle des raisons qui l'ont poussé à voter pour un parti extrémiste. Si c'est par racisme, par xénophobie, par défense d'une "France blanche", par détestation et par peur de tout ce qui ne lui ressemble pas, alors effectivement, je ne suis prêt à aucun compromis pour le "séduire" et l'amener à l'UMP. Mais tous les gens qui ont voté FN sont-ils comme ça ? N'y en a-t-il pas un nombre conséquent qui estime surtout que le laxisme avait trop impégné l'action politique de la gauche comme de la droite gouvernementales ? Ceux-là, il est nécessaire de leur montrer que la République peut être juste et ferme, ferme et juste, et sans tomber dans la xénophobie.

Le Pen est un xénophobe ; Sarokzy ne l'est pas. Le Pen est un homme dangereux qui draîne avec lui des partisans de solutions extrêmes et illégales ; Sarkozy et l'UMP, non.

Les indiscrétions du Canard me font parfois sourire, mais il faudrait voir à ne pas se contenter d'aller dans le sens du Canard. En l'occurrence, vouloir ramener à une droite classique des gens qui se sont laissés entraîner à un moment dans des mouvements extrémistes, et bien ce n'est pas indigne, ce n'est pas illégitime, ce n'est pas condamnable, et c'est même tout le contraire.

Ce qui était condamnable, c'est que certains avaient à tel point perdu confiance dans la capacité de nos partis dits "de Gouvernement" à défendre les lois qu'ils en étaient arrivé à voter pour des extrémistes.

Ce qui était condamnable, c'était de ne rien faire contre ça.

Et non, non, non, Sarkozy n'a jamais "agressé tout le monde" : en tant que ministre de l'Intérieur, il a affirmé sa volonté sans faille de lutter contre les DELINQUANTS, et il a TOUJOURS répété qu'il NE CONFONDAIT PAS "jeunes" et "délinquants". Il a toujours affirmé que ces délinquants constituaient une MINORITE.

A ton tour, si tu souhaites apporter une alternative aux solutions sarkozystes, peut-être serait-il temps d'abord d'écouter ce qu'il dit, plutôt que de ne lire son action qu'au travers des sktechs des Guignols de l'Info ou des brèves du Canard enchaîné. :p

Bon, cela étant, je crois savoir qu'on doit dîner ensemble cette semaine. Entre 2 verres de Beaujolais, je suis sûr qu'on finira par s'écouter... à défaut de s'entendre. ;)

Vincent 14/11/2005 17:05

Et j'ose rajouter, en guise de conclusion, que si ce que tu dis est vrai, Fréd (cf. "Mais ne te moque pas de cette remarque de Joël, elle exprime parfaitement ce que nombre de gens de gauche ressentent de monsieur S."), alors ça en dit long sur l'aveuglement et/ou la démagogie (au choix) qui semble régner dans les rangs de ceux qui se réclament "de gauche". Parler d'ultra-libéralisme à tort et à travers, confondre le respect des lois par Sarkozy des incitations à la haine de Le Pen, parler de fascisme à tout moment, sont bien plus dangereux pour la démocratie que l'action d'un ministre de l'Intérieur pour combattre la criminalité quotidienne dans les zones de non-droit que sont devenues certains ghettos urbains.

Mais contrairement à toi, je ne pense pas que la majorité des gens de gauche pensent ça. J'estime davantage les gens de gauche pour ne pas réduire leurs convictions à cette caricature de réflexion.

Le propos est dur, parce que la démocratie est un régime exigeant.

Peux pas laisser passer ça, Vince, c'est de la branlette. On ne peut pas considérer un homme qui ne sait pas maîtriser ses nerfs ni ses mots, qui considère qu'il peut très bien faire son travail de ministre de l'intérieur, de président du plus gros parti de France, de président du département le plus riche tout en courant les plateaux de télé en agressant tout le monde.
Arrête de défendre cette conception de la politique, c'est pathétique.
Que la gauche ne soit pas tout le temps blanc bleu je te l'accorde ;)
Mais je n'ai pas inventé que l'entourage proche de Nico avait annoncé à plusieurs reprises (indiscrétions du Canard et de l'Express) que l'objectif était de séduire l'électorat lepéniste. On ne peut pas l'annoncer puis s'en défendre. On ne peut pas utiliser les mots des porcs et dire qu'on parle hallal, si je puis me permettre...

La démocratie mérite mieux qu'un ministre de la République qui insulte des gamins, fussent-ils des délinquants.

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs