Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 09:18
Costard noir, ordinateur en bandoulière, il retrouve ses repères presque tout de suite. Presque, parce que comme il a toujours confondu le bus 63 avec un  improbable bus 28 au départ de la gare de Lyon, il met bien une trentaine de secondes à se décider à s'engouffrer dans le 63... avant d'en sortir tout de suite. Plus de pass, faut acheter des tickets comme un touriste. La honte.

Mais enfin, une fois que c'est fait, il est tout heureux de laisser son regard vagabonder, entre la rivière, les monuments, les gens, les jupes des femmes... Une chose lui manque, néanmoins, et il ne saurait pas dire quoi... En passant devant l'institut du monde arabe il se rappelle,  bon Dieu ! mais c'est bien sûr... (spéciale dédicace à Antoine Bourrel), ce qui lui manque c'est la musique sur les oreilles, celle qui lui rythmait ses voyages, celle qui lui faisait voir la vie en rose même sous la pluie, celle qui s'interrompait régulièrement pour laisser échapper un mugissant "Françaises, Français ! Belges, belges, mon président, mon chien, monsieur l'avocat du barreau de mes deux chaises...".

Bref il est livré à lui-même ce coup-ci... il le sent bien. Mais Paris n'est pas hostile pour autant, il se laisse embrigader par le bus et happer par la foule qui l'emmmène jsqu'à des lieux connus, des visages connus rencontrés à l'improvisade, moment de pur plaisir que de rencontrer des personnes que l'on aime, fortuitement, au hasard d'une rue... Après avoir déjeuné de quelques poissons crus, un peu de riz quelques brochettes et une bonne grosse dose d'amitié, il repart vers son lieu de rendez-vous. amusant de se retrouver si vite de retour, dans le même costume mais une peau différente...

Les réunions se ressemblent toutes de toute manière. Peut-être faudrait-il se mettre au travail manuel... Mais pas le temps de se poser la question, et pour une fois il faut partir du travail sans boire un coup avec les copains, le train est attrappé à 5 minutes près et tiens, c'est amusant, il croise la même jeune femme, executive woman qui pianotait ce matin sur son ordinateur, pieds nus, alors que lui dormait comme un porc, ronflant comme pour éloigner l'ennemi une nuit sans lune.

Plogeant enfin dans un livre et dans la tranquillité il oublie le tourbillon de cette journée. Elle le rattrappera, quelques heures plus tard, dans la voiture, tombant sur ses épaules, ses paupières, son dos... La vieillesse, mon ami ? Bah, la fatigue n'attend point le nombre des années...

Il sera temps de prendre un verre sur la terrasse et d'y repenser. C'était un peu court comme journée...

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans C'est ça la vie
commenter cet article

commentaires

Quichottine 16/08/2007 20:14

Ben voilà... Je reviens ! C'est amusant parfois une rencontre... ça donne envie de se revoir très vite !

Fredogino 17/08/2007 11:43

Ca oui, et je suis content que tu sois revenue...

carole 16/08/2007 17:09

ça doit faire bizarre de revenir en touriste... mais ça me fait pareil après trois semaines à la campagne, l'impression d'arriver chez les extras terrestres...

Fredogino 14/09/2007 16:43

Oui, mais maintenant, j'y suis en sédentaire...

Quichottine 15/08/2007 21:30

Ben voilà... je découvre.Tu es passé sur mon blog, et moi, j'aime bien savoir qui vient ! Donc, en général, je regarde. Il m'arrive de passer, très vite. Et puis, il m'arrive aussi de m'arrêter. Je dois dire que là, j'ai failli ne faire que passer. Mais, j'ai lu ce que tu écrivais en entrée... ça m'a donné envie de te lire ! Le fromage qui pue à tous les étages, pourquoi pas ? Au moins, c'est accueillant ! Je me suis dit que tu annonçais la couleur (ou l'odeur !) Bref, j'ai regardé tes tiroirs...Tu as commencé il y a longtemps. J'avoue qu'en ce moment je cours après le temps, trop !!! Alors, c'est vrai que je ne le prendrai pas tout de suite pour te visiter plus. Mais je voulais lire un article en entier. Donc, j'ai pris le premier qui me faisait de l'oeil. Les habitudes que j'ai trouvées sur cette page.... je dois dire que j'y repenserai ! Mais, en tout cas, si les autres articles sont  la mesure de celui-ci, j'ai de quoi me régaler !

Fredogino 16/08/2007 09:33

J'espère bien que tu te régaleras, Quichottine, j'espère bien... Reviens quand tu veux !

Platjaire 03/08/2007 12:10

Des jounees comme font egalemment de toi un "executive man", qui cependant dort comme un porc.

Fredogino 26/09/2007 17:55

Exactly...

Semiramis 02/08/2007 18:55

tu rediges tes mémoires  à l'envers ?NB : tu vas être fière de moi, je pense avoir trouver la très poétique expression de Niconippon

Fredogino 06/08/2007 10:08

Comme t'assures comme une bête...

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs