Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 13:17
L'autre soir en rentrant du boulot, j'étais dans la jolie petite montée de Coudoux, pour toi qui ne connais pas c'est deux bornes de colline avec une pente à 15% qui domine une vallée qui s'étend jusqu'à l'étang de Berre, et au loin l'océan méditerranéen, c'est le bonheur cette montée, le soir avec le soleil qui commence à se préparer, foutre son pyjama à rayures orange et or qui se marie si bien avec notre beau ciel bleu, le fond de l'air commence à se rafraîchir un peu, et toi toutes vitres ouvertes, la main gauche au vent, tu mesures le poids de l'air et tu montes, quasiment au pas, en écoutant une musique douce et chaleureusement chaloupée, style Seu Jorge ou Sergio Mendès, tu sais un truc qui pète pas mais qui a la classe, un son grâce auquel la femme qui danse devient incroyablement désirable sans jamais être aguicheuse, un truc facile et efficace à la fois, léger comme l'air mais tangible, tout de même, et donc tu écoutes ça, paisible, en repensant un peu à la journée que t'as eue, ce que t'as bien, ou moins bien fait au boulot, et en pensant aux grillades que tu vas bientôt lancer, aux bouteilles de rosé frais sur lesquelles perleront des gouttes d'eau, et tranquillement dans cette montée tu tournes et retournes au gré des lacets, tu traverses le canal de Marseille qui lèche la colline de sa langue mouillée, ton regard accroche un écureuil qui gambade tranquillement sur la route, tu ralentis pour le regarder changer de direction, revenir sur ses pas

PUTAIN L'ECUREUIL !!!!!!

J'ai pilé. l'écureuil qui avait tra
versé une fois la route devant moi a décidé au dernier moment de rebrousser chemin et s'est jeté sur mon chemin. J'ai réagi vite et me suis arrêté en un ou deux mètres, mais j'ai senti un cahot sous mon pneu avant droit. Je lève les bras au ciel et je dodeline, putain d'écureuil, qu'est-ce qui lui a pris de rebrousser chemin comme ça et de se jeter sous ma roue ? C'est pas croyable ça ! A côté de moi, une femme d'une cinquantaine d'années a arrêté son C15 à côté de ma bagnole et se marre :

"Il l'a échappé belle celui-là". A peine a-t-elle dit ça que de sous mon capot se barre le rongeur, détalant à toute allure vers les pins les plus proches. J'ai écrasé une pierre. La vie est belle, j'allume la bonne dame et son mari d'un large sourire, rigolard et soulagé, je les salue et je repars.

La vie est belle, la route splendide, l'écureuil vivant et en pleine bourre, et il me reste encore plus de dix bornes de route dans la colline, sous le ciel bleu, avec cette musique, chaleureusement chaloupée...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 30/08/2007 09:43

Moi, j'adore cette histoire et la façon dont tu racontes. Tu sais, j'aime bien venir flâner chez toi, voir comment tu "allumes" les autres d'un simple sourire... ou parfois comment tu dis si bien le désespoir. C'est beau. Tu n'as pas besoin de beaucoup de mots...Alors, je reviens, je lis à rebrousse-messages, pour ne pas en oublier.

Fredogino 30/08/2007 10:24

Et moi j'aime la façon dont tu m'aimes, Quichottine...

D&D 09/08/2007 20:49

Ouch... Cette fois, j'ai eu vraiment plus peur que dans Scream ! Thank God for the Happy End.

Fredogino 10/08/2007 11:25

Héhé, tu vois ?

Grol 09/08/2007 17:35

En plus y a rien à bouffer dans un écureuil !!!!!! T'as bien fait de pas l'écraser ça aurait servi à rien ..........

Fredogino 10/08/2007 11:24

Ca c'est sûr, ça n'aurait servi à rien...

Platjaire 09/08/2007 10:42

Je vois que les plaisirs et frayers de ton nouveau trajet sont tout autres que ceux du 96...

Fredogino 09/08/2007 15:53

Ca c'est bien vrai...

Supermama 08/08/2007 20:30

Trop bien !Trop trop trop bien même !Tu devais avoir une méga banane en redémarrant, la vie est belle non ?

Fredogino 09/08/2007 15:49

C'est vrai, j'étais ravi en redémarrant, comme un gamin !

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs