Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 09:50
Forcément le nom de Max Roach ne dit pas grand-chose à grand-monde. Et pourtant cet homme-là c'est le liant.

Le liant de toutes les formations de jazz qu'il a cotoyées, l'indispensable métronome de ses camarades de jeu, Coleman Hawkins et Dizzy Gillespie d'abord, avec qui il fonde le Be-bop, puis des plus grands noms du jazz, Clifford Brown, Miles Davis, Sonny Rollins, Thelonious Monk.

Roach fait partie de ces batteurs, comme Art Blakey, des mecs de l'arrière qui ne paient pas de mine mais qui te marquent, fort. Je m'explique, quand tu écoutes un Bemsha Swing du grand Monk, ce que tu percutes tout de suite, c'est l'ouverture au piano du maître, puis les éclats de cuivre qui reprennent le refrain, et le développent.

Quand tu arrêtes la musique, il te reste Roach. Il te reste le rythme obsédant, tristement primesautier si je puis me permettre cet oxymore qui résume parfaitement mon sentiment. Il te reste ça, par-dessus tout, et le reste semble être devenu accessoire.

"It lingers", m'avait enseigné le platjaire un soir d'hiver à Aix-en-Provence, où, assis sur le canapé que nous avions sorti sur le balcon, pulls jusqu'au cou, plaid sur les genoux et Isle of Jura à la main. Cela reste en suspension dans l'air comme un phylactère qui n'aurait pas été changé d'une case sur deux... Ce racoutchou, racoutchou, racoutchou PAMcoutchou... Il te poursuit, il est là, suspendu, lingering...

83 ans, c'est un bel âge pour mourir et Max Roach en a fait et en a vu beaucoup, il s'est battu pour les droits civiques aux USA, a cotoyé Malcolm X et Martin Luther King, alors va, il a le droit de s'en aller, il a donné.

Mais bon sang, l'air va me sembler vide désormais...

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans J'écoute quoi
commenter cet article

commentaires

clerval 05/10/2007 09:55

Désolée, je viens de m'apercevoir que c'était truffé de pub ! Enfin, dans les trous ils ont casé du jazz .

clerval 05/10/2007 09:50

Bonjour! Petit cadeau. j'espère que le lien marchera ;http://www.tsfjazz.com/titre-en-cours/Je vais revenir tester.

SysTooL 18/08/2007 14:09

Non, non, je connais pas grand chose en jazz...SysT

Fredogino 04/09/2007 17:43

Ca m'étonne, ça, Nico, ça m'étonne...

Lynette::0038: 18/08/2007 13:10

bon samedi

Fredogino 20/08/2007 09:19

Merci à toi aussi...

clerval 18/08/2007 11:35

J'ai toujours trouvé envoûtant le moment où tous les instruments se taisent dans un morceau de jazz, pour laisser la voix, la voie au batteur . Et le regard complice des musiciens qui s'effacent et écoutent...et le public qui suit le rythme en hochant la tête , remuant les pieds  ou agitant la main en cadence...de grands moments de communion dans la musique . Et l'instant précis où le solo prend fin ,les applaudissements ,  les projos qui reviennent sur le groupe entier...j'adooooore ! Tout une ambiance !

Fredogino 20/08/2007 09:19

lol, je vois ça...

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs