Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2005 7 18 /12 /décembre /2005 20:31

Hier soir, j'ai invité quelques amis à manger une spécialité de Provence: Les alouettes sans tête.


Comme son nom ne l'indique pas, ce plat est en fait une paupiette de boeuf.


Normalement, ça se fait avec du paleron ou du rond de gite, mais on peut prendre des morceaux plus nobles. L'essentiel étant que les morceaux soient coupés très fins...


Ces paupiettes, tu vas les rouler avec une petite persillade et du petit salé. Un bon rectangle, il faut ce qu'il faut :D


Le petit salé, il n'y a que le découper, c'est tout simple, la persillade c'est pas compliqué:


environ six ou sept gousses d'ail pour un bouquet de persil. J'ai innové dans cette recette, provoquant l'ire de ma mère. J'ai rajouté environ 200g de girolles émincées dans la persillade. D'après ma mère, ce n'est plus des alouettes sans tête.


M'en fous, c'était excellent. Ensuite, quelques bonnes grosses rasades d'huile d'olive, tu assaisonnes et le tour est joué. Attention, pas de sel ou très peu, parce que le petit salé va faire son office...

Bon, la préparation est facile, comme tu le vois. Mais il faut s'armer de patience. Rouler les alouettes, les ficeler, ça prend un temps fou. D'autant que j'en ai lancé cinquante l'autre soir.


Donc il faut avoir un pote avec soi, un peu de pinard, de la saucisse sèche de Toulouse et c'est parti pour trois heures de roulages d'alouettes:



Bon là sur la photo il manque le petit salé, caché par la bidoche. Mais il est là, ne l'oublie pas...


Pendant que tu roules tes alouettes et que tu les ficelles, il faut lancer une bonne grosse sauce tomate.

Perso, je jette quelques oignons à revenir avec de l'ail dans une poële avec de l'huile d'olive bien chaude. Quand c'est doré, je rajoute du concentré de tomate, jusqu'à faire une pâte de tout ça. Quand tout s'est aggloméré (attention de ne rien faire brûler!), une bonne lichette de picrate, disons envion deux rasades. Tu remues tout ça, et quand tout est délié, hop, tu rajoutes de la pulpe de tomates, tu assaisonnes (sel, poivre, herbes de Provence, piment) et tu laisses mijoter.

Ensuite, quand t'as fini de préparer tes alouettes, tu les plonges dans la sauce tomate, tu remues régulièrement, tu ajoutes un peu d'eau quand ça s'assèche. Pour bien faire, il faut que ça cuise aux alentours de 5 ou 6 heures.
Les miennes (et merci Nico pour ton aide) ont chauffé une dizaine d'heures (sur deux jours), certaines se sont délitées dans la sauce, j'adore... En fait, plus ça cuit mieux c'est pour moi, mais c'est une question de goût.

Pareil pour le vin accompagnateur. On s'est bu un Côtes du Rhône Villages de 2000 assez gaillard avec des odeurs de sous-bois, long en bouche et très tanique. Mais n'importe quel vin un peu solide peut faire l'affaire. Fais gaffe quand même, il faut qu'il soit costaud, il se bagarre avec de l'ail, du persil et du boeuf!

Et finalement, voilà ce que ça donne:


C'est pas la meilleure photo du monde mais ça donne une idée...
Bon ben voilà, je retourne manger :D
A+

Partager cet article

Repost 0

commentaires

missmio 15/02/2006 15:25

Ca a l'air bien bon ! La façon que tu as de raconter, mets tout de suite plein d'eau dans la bouche !!!

Sissi 25/01/2006 13:50

 
dégoûtée, j'ai loupé ça..noooon.....
ben  tu m'invites quand ?
Sinon il y en a plusieursrecettes de ...boulettes de melon, de crabe, vache qui rit....
si t'as besoin, n'hésites pas à me contacter même tard...
bisous et bon repas....
 

systool 20/12/2005 13:09

Quand j'ai vu "alouettes sans tête", j'ai eu un peu peur... là ça va...

A+

Systool

papaye 19/12/2005 18:22

Je sens qu'il va grossir le Niol en ta compagnie… il va falloir te mettre à savoir aussi faire les petits légumes bouillis, les crudités, les nouilles sans beurre… et à boire un peu d'eau de temps en temps !

Steph 19/12/2005 18:00

la boustifaille il ne faut pas plaisanté

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs