Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 13:37
Ahhh les fêtes de fin d'année...

Ca a toujours été l'occasion de prendre du temps, de lire des dizaines de livres, voir des films, des films de notre enfance, tu sais, revoir le Roi et l'Oiseau de Prévert et Grimault, se faire quelques vieux Fernandel (le fantastique Ali Baba et les 40 voleurs, pas la merde avec Jugnot, là...), voir un ou deux films d'animation, ou d'Heroic-Fantasy...

Cette année, foin de tout cela. Courses dans tous les sens, retards, sprints, voiture au garage, emprunts de véhicules. Heureusement que mon ciel est bleu, parce que si en plus il me tombait sur la tête !!!!

Tiens, tant qu'à être ici et à te parler un peu, je digresse.

Graisse et Grèce aurait dit mon pote Nénel qui n'est plus aussi drôle qu'avant et ce n'est pas plus mal, ça fait des vacances.

Donc, je digresse. L'autre soir, je rentrais sur Lambesc dans une voiture qui n'est pas la mienne, j'écoutais tranquillement le dernier Rita (le dernier, oui... Tiens, je ne t'ai pas fait un petit signe Fred. Avec ton allure dégingandée d'ado ayant grandi trop vite, tu étais une icône du Rock français. Pendant ce temps-là, Florent Pagny est toujours vivant, putain de vie...).

J'écoutais donc le dernier Rita disais-je avant d'être interrompu dans ma digression par une pensée hautement philosophique, et à tout le moins suffisamment importante pour que j'osasse être assez outrecuidant pour me couper la parole, j'écoutais le dernier Rita, bon.

Rita Mitsouko au fait,
ce duo magique dont l'un des deux membres fondateurs est décédé il y a un peu plus d'un mois, à 53 petites piges, l'âge de ma mère, le très grand Fred Chichin. Je précise pour le décérébré ou l'électeur UMP de base (pléonasme ?) qui se serait perdu par ici...

Bref, j'y reviens, d'une main je maintenais le volant dans une position me permettant d'aller tout droit, de l'autre je caressais délicatement l'intérieur de ma paroi nasale dextre qui me chatouillait gravement depuis quelques instants. Devant moi à quelques dizaines de mètres, une voiture neuve et grise déboucha d'un virage à gauche (à droite pour cette voiture), empiétant largement sur la voie qui m'était réservée en tant que roulant de droite...

Elle roulait aussi doucement que moi, à une quarantaine de Km/h, et fut revenue assez vite dans son droit chemin ce qui fit que nous nous croisâmes tranquillement quelques mètres plus loin, à distance respectable. Néanmoins, je pensais à celui-ci. Je m'imaginai un accident de la route, même bénin, avec l'index coincé au fond du nez, j'aurais eu l'air malin, le blase en choux-fleur, le tarbouif pissant le raisiné, devant les pompiers hilares...

Hum. Voilà, voilà, voilà...

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans C'est ça la vie
commenter cet article

commentaires

:0075:D@net:0010: 17/01/2008 10:26

Tu nous lâches ??A bientôt.D@net.

missmio 10/01/2008 14:43

Tu l'as eu ta crotte de nez ? Je te souhaite une très bonne année et pleins de supers choses !! bises !

dasola 10/01/2008 11:51

En tout Fredogino, excellente année 2008. Et longue vie à ton blog.

nath 10/01/2008 11:18

bonjourpromenade sur la blogosphère et j'atteris ici car ton titre m'a attire et ouais bientot l'heure du repas heinbref joli presentation qui donne envie de se poserje reviendrais te lirebisous

:0075:D@net:0010: 10/01/2008 08:50

Coucou Frédo, tu es reparti à fond dans le boulot ?De tes nouvelles STP !D@net.

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs