Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 12:58
Tu sais quoi ? il me semble que ça fait environ deux semaines que je n'ai pas ouvert mes pages d'admin. Alors là que j'ai la flemme alors que je devrais bosser, je me dis que je vais passer et voir un peu ce qui se trame par chez moi.

Oh surprise ! Tu n'es pas le seul à venir me voir, il y a encore quelques copains qui passent de temps en temps et ça fait plaisir...

D'autant que je suis très peu présent en général sur la blogosphère en ce moment, que je ne vais plus saluer les amis (encore moins les ennemis, si j'en avais). Et pourtant je pense à toi, quand je suis heureux, le matin au café, ou que je rentre au milieu de la nuit, quand au détour d'un chemin la musique s'enclenche parfaitement avec la vie, hier midi quand dans une rue qui remonte du vieux port, alors que j'étais attablé chez un indien, une quinquagénaire (sexa, peut-être?) en robe à fleurs pastels et petites sandales à lanières a envahi mon espace vital pendant quinze secondes d'hallucinante pétarade de l'énorme Harley sur laquelle elle était juchée...

J'ai pensé à toi la semaine dernière, quand Berge m'a envoyé la nouvelle de la mort de Fred Fajardie. Ca fait un truc, quand même. Voilà un homme que je ne connais qu'à travers quelques collaborations avec Charlie Hebdo, un ou deux recueils de nouvelles noires qui ne m'ont pas marqué, mais surtout deux romans historiques que j'ai adorés, dévorés, essayé de faire partager tellement ils sont riches, intelligents, bien ficelés et agréables à lire. Rien que ça ? Répondrai-je si je n'étais l'auteur du panégyrique...

Ouais rien que ça. Les Foulards Rouges, Le Voleur de Vent, ce sont des moments de plaisir. Et La Tour des Demoiselles, que j'ai entamé il y a un mois, parce que j'avais perdu La Soupe aux Choux (je l'ai retrouvé, Seb, grâce à Gotlieb), est de la même veine... Alors bon, voilà, ça fait quelque chose. Il me reste à me régaler avec ceux qui existent, sans rêver à ceux qu'il aurait pu écrire...

Bon je voulais te dire ça, justement. Tranquillou, au café. Je retourne au boulot et à ma préoccupation actuelle : comment trouver du temps pour l'essentiel(le) quand on est débordé par le superflu ?

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans C'est ça la vie
commenter cet article

commentaires

Ac 01/07/2008 20:34

"comment trouver du temps pour l'essentiel(le) quand on est débordé par le superflu
?"j' adore.. je crois que je vais essayer de la retenir celle là ! ;-)

Sémiramis 16/06/2008 21:49

je note "comment trouver du temps pour l'essentiel(le) quand on est débordé par le superflu ? "scritch scrith pour le replacer c'est mgnifiqueElle est de toi ? ou tu l'as pompé quelque part ? bisou et je bois un café à ta santé

D 05/06/2008 02:03

A ma plus petite échelle, j'ai un peu les mêmes problèmes que toi... Mais cette fois, quand même, je reviens... Et je suis content de revenir lire chez toi. Take care ;-)

Quichottine :0010: 30/05/2008 10:35

Si tu trouves la recette, tu me le dis... Je prends !Le plus dur sera ensuite d'oublier le plaisir que pouvait nous apporter ce superflu...

Raie Manta 28/05/2008 00:50

Je te connais à peine mais j'ai toujours autant de plaisir à
te lire... Je sais que tu fais un boulot splendide dans le sud et je suis cela
avec intérêt. Autre sujet, je suis également bien triste ce jour, le monde du cinéma a perdu
un de ses plus grands représentants.
Biz et à très bientôt

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs