Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2006 4 01 /06 /juin /2006 10:19
Bien sûr, si on ne devait retenir qu'une image d'elle, ce serait celle d'une grande blonde péroxydée en robe blanche légère, les mains entre les cuisses pour empêcher l'étoffe de s'envoler trop haut alors qu'elle passe au-dessus d'une bouche de métro, son sourire à la fois surpris et émerveillé, un sourire amusé de petite fille.



Une petite fille de 25 ans avec des mensurations à faire damner un saint. C'est une scène de Sept ans de réflexion de l'immense Billy Wilder, et le symbole d'une Marilyn Monroe, fantastique dans ses rôles de ravissante idiote (Les hommes préfèrent les blondes, le Milliardaire, Comment épouser un millionaire, Chérie je me sens rajeunir ou le très grand Certains l'aiment chaud...).

Mais elle a montré qu'elle était plus que ça. En mûrissant elle attrappe des rôles difficiles, voire ingrats et les sublime, magnifique dans la souffrance.



Des chefs d'oeuvre immortels s'enfilent comme des perles autour de sa merveille de cou: La rivière sans retour de Otto Preminger avec le très grand Robert Mitchum, mais surtout Bus Stop de Joshua Logan, injustement critiqué pour sa lourdeur (c'est ce qui est beau, elle est nulle et lourde, elle rêve de Hollywood) et les Désaxés de John Huston où elle donne la réplique à une brochette d'acteurs hallucninante: Clark Gable, Montgomery Clift et Eli Wallach! Ce truc, les Désaxés (The Misfits), c'est un film terrible sur la misère amoureuse, je ne m'en suis jamais vraiment remis...

Bien entendu Groucho Marx l'avait engagée dans La pêche au trésor parce qu'elle avait le plus beau cul d'Hollywood et qu'il le voulait à l'affiche, mais elle restera plus que ça.

Bien sûr c'est une icône de la société américaine, portée aux nues pour deux images un peu sexy, pour ses frasques avec les stars et son statut de "people"...



Mais on s'en fout. Marilyn aurait eu 80 ans aujourd'hui.

C'était d'abord une très bonne actrice, ensuite une bonne chanteuse (j'ai quand même toujours un petit sourire  quand je la vois chanter en jouant du Youkoulélé dans Some Like it Hot), enfin un beau souvenir, d'une femme belle et généreuse, mais jamais vraiment épanouie.

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

commentaires

Eric LOW 12/06/2006 18:51

j'allais oublier : autres répliques qui font mouche :
"alors qu'est-ce qu'on fait ? on continue dans la grâce ?..." (M. Constantin dans "ne nous fâchons pas")
"les cons ça ose tout... c'est même à ça qu'on les r'connait !" (L. Ventura dans "les tontons...")
bien sûr il y en a des dizaines d'autres, mais celles-ci me servent presque tous les jours...

Fredogino 13/06/2006 12:32

Et il y en a encore pleins d'autres, dans ces chefs d'oeuvre...

Eric LOW 12/06/2006 18:47

salut !
j'arrive du blog de Juliette où j'ai repéré tes commentaires...
& je tombe sur Les Tontons Flingueurs, Marylin, Mitchum, Let's Call The All Thing Off.... j'y suis comme chez moi (mais chez moi c'est mieux rangé... laisse, je raconte pas : j'évoque...)
Marylin, peu importe finalement si elle avait ou non le plus beau corps du monde (ça ne veut rien dire), mais chaque fois que je la vois faire son numéro de charme dans la cabine du paquebot dans "les hommes préfèrent les blondes" en chantant "bye bye baby...", je fonds devant sa moue & ses yeux bleus...
& tous ses films sont cultes, y compris celui avec les Marx Brothers (réplique de Marylin : "un homme me suit"... Groucho : "un seul ?")
je m'empresse d'aller mettre ton lien sur mon blog
A +
Eric

Fredogino 13/06/2006 12:36

Ca fait plaisir de rencontrer des esthètes...

:0007: Youk - Netbourgogne 06/06/2006 11:27

Qui est casse-bonbon ?

Fredogino 06/06/2006 23:19

BonbonS

nathalie 04/06/2006 18:11

elle méritait mieux...

Fredogino 06/06/2006 23:20

Personne ne mérite de mourir, mais c'est la fin normale d'une vie...

systool 04/06/2006 16:18

Bel Hommage, Fredo :-D
A+SysT

Fredogino 06/06/2006 23:20

Merci systool :D

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs