Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 15:32
Ahhh... Que tu es impatient, que de fougue, de jeunesse et d'amour dans ton envie presque charnelle d'avoir des nouvelles de mon week end prolongé à Dieppe...

Alors à ta demande générale...

En effet samedi débutait la 12e édition du Papy's, tournoi international vétéran de rugby de Dieppe. 18 équipes se disputaient le trophée cette année, une roumaine, deux marocaines, 5 ou 6 anglaises (les belges n'étaient pas représentés cette année je ne me trompe pas?) et le reste de françouzes, ou de 'mesclun' comme notre bon vieux British Rugby Football Club of Paris, encore bien représenté cette année et renforcé de potes de Roissy et de BP, qui étaient un peu chez eux.

J'attends les photos alors... Que dire?
Que le vendredi a encore été une belle soirée, entamée à la bière, terminée à la prune et qui s'est solidifée sur le coup des 22h grâce à quelques côtes de boeuf accompagnées de patates en robe des champs tout étonnées de se retrouver là... Elles ont fait long feu, laisse-moi te le dire.

Le samedi, jour de matches, salade et Isostar car le temps était MA-GNI-FIQUE! Un vrai bonheur de jouer sur les belles pelouses de la plage de Dieppe. Deux matches assez faciles contre deux équipes, anglaise et française (Newick et Plaisir) puis une espèce de champ de bataille contre les roumains du Dynamo Bucarest.

Imagine 15 mecs de 40 ans et plus de 110 kilos de moyenne qui te chargent en plein champ... Eh ben on a fait match nul (et pas sous nous contrairement à ce que certains pourraient penser...).

Les roumains éliminés, à la différence d'essais, nous jouâmes donc les demi finales. Programmées le dimanche, ce qui nous permit de boire quelques bières, de bouffer une espèce de couscous calamiteux avant de rentrer se coucher (non sans que je rendisse préalablement le couscous à la nature, qui avait fait un mix beaucoup trop étrange avec la prune de la veille pour que je le digérasse proprement).

Bref, dimanche, rebelote. Après un bon petit café et une visite de la plage de Veules Les Roses (ah ouais je ne t'ai pas dit, on logeait dans une espèce de merveille de petit village de la côte normande, fleuri et animé par les déjà nombreux touristes... Merci aux M&M's de nous avoir accueilli aussi chaleureusement, comme d'hab'), donc disais-je avant d'être, et fort cavalièrment d'ailleurs oserais-je le dire, interrompu par moi-même (il se reconnaîtra), donc après la plage, resalade et hop, demi-finale contre Auxerre.

Un match chanceux, des bourguignons rugueux mais pris en contre pendant le 'winning try', mort subite que nous gagnîmes dès le début d'une prolongation qui s'était commencée sur le score de 2 essais partout.

La suite est moins glorieuse puisque notre parcours s'acheva, comme l'an dernier, sur l'avant-dernière marche du podium, la faute encore à des anglais, cette fois-ci venus de Brighton en voisins pour nous mystifier grâce à une première mi-temps impressionnante ponctuée par deux essais, quand notre mi-temps de domination, la seconde, haletante, ne nous en amena qu'un...

Les félicitaions chaleureuses de autres équipes, la haie d'honneur de plusieurs d'entre elles à la sortie du terrain où nous avions mené un combat que tous pensaient perdu d'avance face à une sélection des meilleurs '35'ers du Sussex nous firent chaud au coeur, mais tout s'enchaîna ensuite...

La défaite, la déception, les larmes, le mal qu'on commence à ressentir à la fin du dernier match, et surtout si on a perdu, et puis finalement les bières, jusqu'au bout de la nuit (enfin, jusqu'au retour à la maison où la prune attendait...), un repas excellent servi par le club de Dieppe, un inoubliable moment de solitude pour un 'singing in the rain' au micro (thanks Lloydie) qui se termina par 4 hommes nus sur l'estrade et 3 dans l'assistance, forte pourtant de 3 ou 400 personnes...

Une nuit où l'alcool et la camaraderie pansent les plaies à l'âme et au corps.

Lundi, tout encore embrumés d'un  week-end fort en amitié, brisés menus par les efforts répétés et les chocs souvent violents (pour le foie aussi), nous rentrîmes par petits paquets, après s'être serrés dans des accolades viriles mais émues, en nous souhaitant à l'année prochaine...

Et on gagnera Michel, on gagnera...

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans C'est ça la vie
commenter cet article

commentaires

Doctole 08/06/2006 08:48

t et que les souvenirs sont remontés à la surface !  Je pense que tu as fait rêver mon mari pendant un moment ... Je crois même qu'il t'envie !

Fredogino 08/06/2006 12:04

Content de faire un heureux ;). Ton début de phrase est parti en vacances?

Grol 07/06/2006 18:37

Putain c'est beau Fred ..................................
Raconté de la sorte, je m'y crois .........
allez l'an prochain vous les mangerez avec un petit aïoli ces anglais !!!!!

Fredogino 08/06/2006 12:05

Merci mon grol, on tâchera de se les faire, va...

Line 07/06/2006 14:23

ce que j aime bien c 'est la façon dont tu nous le racontes

Fredogino 07/06/2006 16:17

:$ merci Line...

missmio 07/06/2006 13:37

Ca ne doit pas être facile de recevoir les assauts des adversaires après une mauvaise digestion du couscous!! Heureusement que vous avez pris de la prune après!! Ca remet d'aplomb!!

Fredogino 07/06/2006 16:18

Tu l'as dit, Miss! :D

Systool 07/06/2006 11:35

Hola Bibi! Jolie chronique... dommage de s'être arrêté à ce stade de la compétition!!! Bravo à vous, les gars!!!Couscous + Prune + Friendship = tiercé gagnant...A+SysTooL

Fredogino 07/06/2006 16:18

T'es super fort en tiercé Nico...

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs