Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 15:33

 
Lorsqu'un chêne sent le sapin, il sait que sa dernière heure est arrivée.

Une rengaine, c'est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par les yeux.

 
Je suis adroit de la main gauche et je suis gauche de la main droite.

 
Si Dieu n'est pas marié, pourquoi parle-t-on de sa grande Clémence ?

 

Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd. Il n'entendait pas mieux.

 

Quand on s'est connus, ma femme et moi, on était tellement timides tous les deux qu'on osait pas se regarder. Maintenant on ne peut plus se voir.

 

La grippe, ça dure huit jours si on la soigne et une semaine si on ne fait rien.

 

Même de dos, elle a du ventre !

 

Le flux et le reflux me font marée.

 

Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter.

 

L'autre jour, au café, je commande un demi. J'en bois la moitié. Il ne m'en restait plus.

 

Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l'un avance, l'autre veut le dépasser. Et moi, pauvre imbécile, je marche.

 

Parfois j'entends le chromosome en plus qui tourne en rond dans ma case en moins.

 

La plupart des gens préfèrent glisser leur peau sous les draps plutôt que de la risquer sous les drapeaux.

 

C'est pour les sens qu'on fait l'amour, et c'est pour l'essence qu'on fait la guerre.

 

Quand j'ai tort, j'ai mes raisons, que je ne donne pas. Ce serait reconnaître mes torts !

 

J'adore Marcel Marceau. Avec lui, les mimes ont trouvé leur porte-parole.

 

Gâtisme : Un doyen qui n'avait plus toutes ses facultés.

 

Un monsieur me dit : 'Je me félicite de votre succès!' Je lui ai répondu : 'Mais vous n'y êtes pour rien !'

 

 Quand on s'est connus, ma femme et moi, on était tellement timides tous les deux qu'on n'osait pas se regarder. Maintenant, on ne peut plus se voir !

 

Se coucher tard... nuit.

 

J'ai un copain, il est pilote d'essai... enfin, il ne l'est pas encore; pour l'instant, il essaie d'être pilote !

 

Je n'aime pas être chez moi. A tel point que lorsque je vais chez quelqu'un et qu'il me dit : "Vous êtes ici chez vous", je rentre chez moi !

 

Rien, ce n'est pas rien ! La preuve, c'est que l'on peut le soustraire. Exemple : rien moins rien = moins que rien !

 

Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd. Il n'entendait pas mieux.

 

Tous les écologistes sont daltoniens, ils voient vert partout !

 

Il buvait toutes mes paroles, et comme je parlais beaucoup, à un moment, je le vois qui titubait...

 

Avez-vous remarqué qu'à table les mets que l'on vous sert vous mettent les mots à la bouche ?

 

En France, on n'a pas de pétrole, mais on a des idées ! Alors, j'ai troqué ma deux chevaux contre une deux boeufs !

 

Vous savez, les idées elles sont dans l'air. Il suffit que quelqu'un vous en parle de trop près, pour que vous les attrapiez !

 

Quand on demande aux gens d'observer le silence... au lieu de l'observer, comme on observe une éclipse de lune, ils l'écoutent !


Un croyant, c'est un antiseptique.


Même avec Dieu, il ne faut pas tenter le Diable !


Pour Dieu, l'imaginaire c'est une vue de l'esprit. La fiction ça le dépasse !

Si ma femme doit être veuve un jour, j'aimerais mieux que ce soit de mon vivant.


Qui prête à rire n'est jamais sûr d'être remboursé.


J'adore être pris en flagrant délire.


Ne rien faire, ça peut se dire. Ca ne peut pas se faire !


Si vous cassez un bout de bois en deux, il y a encore deux bouts à chaque bout.


J'ai toujours réussi à rater tous mes examens.

 
Pour un raté... rater, c'est estimer avoir réussi là où les autres considèrent qu'ils ont raté !

Paradoxalement, sur une auto, vous avez des freins à tambour, alors que sur un tambour, vous n'avez pas d'auto-frein !


Je connais un monsieur, c'est un auto-stoppeur professionnel. Il lui est arrivé un accident de travail... il a perdu le pouce !

Un ministre, ça ne se vend pas ! Ca s'achète parfois ! Mais ça ne se vend pas !


Moi, lorsque je n'ai rien à dire, je veux qu'on le sache !

 
Etre raisonnable en toutes circonstances ? Il faudrait être fou...


- Mais pourquoi courent-ils si vite ?- Pour gagner du temps ! Comme le temps, c'est de l'argent... plus ils courent vite, plus ils en gagnent !


- Le fou n'aime pas la marche...- Pourquoi ?- Parce qu'il la rate !


La raison du plus fou est toujours la meilleure.


On ne sait plus ce que c'est que l'obscurité. A force de vouloir faire la lumière sur tout, on ne distingue plus rien !


- Qu'est-ce que vous regardez ? C'est la carte routière ? - Non ! C'est la carte des vins. C'est pour éviter les bouchons !

 

Dès que le silence se fait, les gens le meublent.

Une fois rien, c'est rien ; deux fois rien, ce n'est pas beaucoup, mais pour trois fois rien, on peut déjà s'acheter quelque chose, et pour pas cher.

On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !

"Le flux et le reflux me font marée.

Est-ce que c'est en remettant toujours au lendemain la catastrophe que nous pourrions faire le jour même que nos l'éviterons ?

Pour Dieu, l'imaginaire c'est une vue de l'esprit. La fiction ça le dépasse !

Une rengaine, c'est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par les yeux.

 

On se prend souvent pour quelqu'un, alors qu'au fond, on est plusieurs.

La grippe, ça dure huit jours si on la soigne et une semaine si on ne fait rien.

Je crois à l'immortalité et pourtant je crains bien de mourir avant de la connaître.

Lorsqu'un chêne sent le sapin, il sait que sa dernière heure est arrivée.

Si tu étais plus belle, je me serais déjà lassé. Tandis que là, je ne m'y suis pas encore habitué

Est-ce l'oeuf le père de la poule ou la poule la mère de l'oeuf ?

Le vrai xénophobe est celui qui déteste à ce point les étrangers que, lorsqu'il va dans leur pays, il ne peut pas se supporter.

L'intellectuel dont la richesse est toute intérieure n'a rien à craindre du percepteur qui voudrait le taxer sur ses signes extérieurs de richesse.

Si l'on peut trouver moins que rien, c'est que rien vaut déjà quelque chose.

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans de la lecture
commenter cet article

commentaires

cricri:0025: 28/06/2006 13:06

un grand

Doctole 28/06/2006 09:59

Toujours la forme ? Bisous Fredo ...

Fredogino 28/06/2006 10:26

Impec ma belle, je suis un peu dépassé par laes évènements. Je me reprends dans la journée. Biz

Fifounet 27/06/2006 16:26

J'ai révé où t'as effacé mon comm ???

Fredogino 28/06/2006 10:26

T'as rêvé... Quel com?

missmio 27/06/2006 13:52

Excellente idée pour de si brillantes citations !!

Fredogino 28/06/2006 10:26

Tout le mérite en revient d'ailleurs au gros...

Princesse mimi :0059: 27/06/2006 13:45

c'est vrai que Devos savait très bien jouer avec les mots et ces quelques citations sont vraiment exquises...tèrs bien la nouvelle présentation de ton blog!Bonne semaine

Fredogino 28/06/2006 10:27

Merci princesse...

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs