Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 14:04
Le projet socialiste n'est pas encore ficelé. Il représente un socle intéressant, une base de propositions sur laquelle le ou la candidat(e) pourra s'appuyer pour développer sa sensibilité, dans le cadre d'un projet socialiste. C'est une base volontaire, solide et réaliste.

Le projet n'est pas ficelé, et on n'a pas encore de candidat(e). Tout le monde s'agite un peu, Fabius, DSK, Lang, même Hollande, Royal s'agite même beaucoup mais aucun n'est encore candidat à la présidentielle. Il faudra passer par un vote de mes petits camarades pour trancher entre ces ambitions, que personnellement je trouve légitimes. On a là des gens de qualité.

Le projet n'est pas ficelé, on n'a pas encore de candidat(e) mais on a un commandeur, un guide. Un homme digne et droit, qui fut un candidat surprise excellent en 1995 et un candidat fatigué et manquant de lucidité en 2002. En tout, il est toujours resté honnête et digne, au-dessus de la mélée.

C'est dans ces habits-là qu'il est flamboyant, Lionel. Et ce sont ces habits qu'il a revêtu dans l'édition d'aujourd'hui du Monde, que les petits veinards parisiens (qui n'ont pas fin de faire croire au reste du monde que la France, c'est Paris et vice-versa), c'est donc dans l'édition du soir de ce quotidien du même moment que Lionel Jospin a rappelé qu'il y aurait un candidat en temps et en heure mais qu'on avait surtout un cap.

"le jeu des personnes ne doit pas dissimuler les enjeux de fond", dit-il. Ca me fait penser à la vieille pub avec Eric Cantona: "Précis, pointu, affûté. Sharp..."

Et de détailler dans sa tribune, que tu peux trouver aussi sur le site web du Monde, les 4 points qui appelaient une atention particulière, et dont tout devait découler:

L'emploi, bien sûr dans un pays sinistré et fragilisé par une politique au fil de l'eau.

La République, le respect qui lui est dû, et le rétablissement de l'ordre complètement discrédité par l'(in)action du premier ministre et du président de la République d'une part, et par les déclarations vulgaires et populistes du ministre d'Etat, ministre de l'intérieur d'autre part .

L'international, où la voix de la France est dévaluée même en Europe, et où l'Europe ne pèse plus grand-chose puisque la France l'a désavouée...

Le progrès et l'avenir, dans un pays dont le gouvernement n'a jamais autant considéré les budgets de l'éducation et surtout de la recherche comme des variables d'ajustement budgétaire. Sommes nous condamnés à la pire des morts, vieux, dépassés, hors du temps?

La France doit devenir un modèle. Il n'y a pas à tortiller du cul pour chier droit comme dit ma mère quand elle se sent une âme de poète, c'est par le haut que la France doit s'en sortir. Par le haut social, par le haut républicain, par le top international, par la pointe technologique.

C'est un bon guide, Lionel. Un commandeur. La force de sa conviction et de sa parole sera mise à la disposition du candidat socialiste. Il me semble que c'est unique dans l'histoire de la République.

Ca l'est en tout cas dans l'histoire de la Ve. J'aime cette idée. Si ça se passe comme ça, et le personnage nous laisse à penser que c'est possible, ça peut redonner une belle foi dans la politique.

Voilà une action gratuite d'un grand homme pour son parti, pour la France. Je dis bien une action gratuite, dans un microcosme vérolé par les agissements d'une petite minorité.

Pour un Chirac, un Tibéri, un Pasqua, combien de Jospin? Combien de Rocard ou même de Giscard, qui quittent les responsabilités politiques en ayant reçu, beaucoup, (surtout en honneurs) mais en ayant aussi tout donné, sans jamais fauter, en restant toujours dans le cadre de la loi...

Ce que je vois moi, c'est que les français aiment hurler "tous pourris". N'empêche, ils ont réélu Mitterrand, ils ont réélu Chirac, ils ont toujours réélu Pasqua, Balkany à sa sortie de prison, Michel Noir, ils seraient prêts à revoter pour un Tapie.

Soyons cohérents dans nos diagnostics et dans nos actes. Réfléchissons et pesons dans les décisions. Qu'on ne vienne pas me dire "je suis sympathisant socialiste, mais je voterai que pour Fabius. Si c'est Ségolène, le PS n'aura pas ma voix". Ce pourrait être valable pour les candidats d'en face, Chirac, Villepin, Sarkozy, Boutin et Dupont-Aignan rien qu'à l'UMP.

Non mon pote. Si tu veux agir, agis, prends ta carte, de syndicaliste dans ta boîte, de militant UDF (ça existe?), UMP, PS, PC ou que sais-je, fais entendre ta voix. Tu prends tes responabilités dans la vie? Prends-les aussi dans la société, tu vis dedans il me semble. C'est quand même toujours mieux de choisir plutôt que de critiquer un choix qui a été fait sans toi alors qu'il t'intéressait...

Je m'emballe, je voulais te faire du léger et sympa, et voilà que je te fais du lourd, style donneur de leçon. Je ne veux pas faire non plus camapgne pour Lionel Jospin; ,je n'ai pas voté pour lui en 2002 (je t'en reparlerai le moment venu), ce n'est pas pour le faire 5 ans plus tard alors qu'il aura 70 ans.

Mais je pense qu'il peut redonner de la crédibilité à l'acte politque, en se positionnant en père, en soutien fort au candidat que les militants socialistes auront choisi en novembre. En caution morale et politique. Tu sais, l'acte pur. Ca nous ferait du bien à tous.

Ah ouais, ça aurait vraiment de la gueule...

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

commentaires

Nico de la Réunion 07/07/2006 20:18

Salut Fredo,
Je suis plutôt d'accord avec toi sur Jospin. Il pourrait "parrainer" et apporter sa caution morale au candidat PS.
Militants PS, j'ai deux questions à vous poser :
1- Lors des primaires socialistes, allez-vous voter pour le candidat le plus proche de vos convictions ou pour celui qui selon vous a le plus de chances de remporter les présidentielles ?
2- Une simple hypothèse : si le candidat choisi par les militants n'est pas Ségolène, mais que celle-ci se présente quand même (contre du candidat officiel), lequel des deux obtiendrait le plus de voix au premier tour ?

Fredogino 10/07/2006 12:17

1. Convictions, et a priori ça ne devrait pas être Ségolène.2. Elle ne se présentera pas si elle n'est pas élue par les militants, comme aucun autre candidat socialiste ne se présentera si elle est élue... respect...

Eric MORELL 03/07/2006 10:17

Souhaitons que ce ne soit pas un rêve... j'ai peur qu'il veuille revenir le con. Quant à Tapie mon gars, il me semble que la presse a un peu oublié de montrer ses restitutions de meubles...

Fredogino 03/07/2006 11:03

C'est vrai qu'il a plutôt bien payé quand même le Tapie...

écriture 01/07/2006 00:47

Moi les costumes trois pièces tu sais ce que j'en pense Fredo.... tout en généralisant, car à ce niveau cela devient crucial.
Bien à toi.

Fredogino 01/07/2006 13:18

Là, carrément... Mais tu sais que je n'aime pas généraliser...

Luigi 30/06/2006 12:41

Je comprend le desarrois des francais mais vous avez ancore des cartouches dans vos rangs....Les personages politiques Francais sont pas trop mal en comparaison au reste du monde...
Je vote en Italie (en Suisse avec en plus la possibilité de vote en Angleterre aussi), et pour la premiere fois j'ai voté gauche (Prodi)....etant de droite c'a ete dur ...très dur....on ne choisis pas le meilleur candidat ou celui qui reprente au mieux nos convictions mai le moins pire..
Dans le royaume des aveugles les borgnes sont roi.....qui est votre borgne?
 

Fredogino 01/07/2006 13:20

C'est vrai qu'en Italie, il y a de quoi pleurer...

Sémiramis 29/06/2006 20:48

Tu as avoué chez missmio ==> "pour le plaisir de tâter du vieux françois..."  (je prouve ce que j'avance : dans Mon mot !!)
Je savais que Mitterand avait eu pleins de maitresses mais je ne savais pas qu'il batifolait avec des rugbymens gérontophiles

Fredogino 01/07/2006 13:26

Eh je parlais de Missmio, pour le plaisir de têter... oups lapsus. Tâter...

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs