Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 17:34
2007.

2007, ce sera l'année de la première coupe du monde de rugby gagnée par l'équipe de France, et l'année de la première présidente de la République française...

2007, c'est maintenant. C'est toujours difficile de mettre des dates dans sa tête, comme ça, de comparer aussi, qu'est-ce que je pensais de 2007 quand j'étais enfant? Adolescent?

Aussi loin que je me souvienne, je n'ai rêvé que d'amours (mais c'est une autre histoire, je te la raconterai peut-être un jour, mon bon Jacques), d'écriture et de politique.

L'écriture, j'en fais une espèce d'overdose quotidienne, les mots s'alignent tous les jours par milliers devant mes yeux qui se décillent quelquefois pour les voir passer, souvent un peu martiaux, dignes toujours, administratifs, oui, ou lorsque c'est pour toi, un peu plus légers et virevoltants...

Mais le rêve de l'écriture, la vraie, celle qui produit, celle d'une mécanique magique qui t'entraîne à créer, ce rêve-là n'est pas réalisé.

La politique je vis dedans depuis 4 ans, j'en vis même, et je sens bien que je ne pourrai pas y passer ma vie entière comme certains, il me faudra changer d'implication.

La quête du sens, c'est la quête du politique, de l'engagement. Pas d'engagement sans sens. L'amour des gens, c'est une base, on ne doit pas, on ne peut pas faire de politique si on n'aime pas les gens (que personne n'ajoute surtout les gens à forte poitrine, ce serait déplacé).

Donc c'est la base mais ce n'est pas suffisant. Le sens, savoir où on veut aller, quelle est la société vers laquelle on veut tendre, tout ça, ça prend du temps, il faut y penser, y travailler, en discuter... J'ai manqué de temps. Je vais désormais le prendre.

Changer, c'est le maître mot de l'année, pour construire une vie, plus organisée, plus douce, une famille peut-être.

Changer pour gagner ma vie d'une autre façon, faire évoluer mon expérience professionnelle vers plus d'autonomie et de responsabillité...

Changer surtout pour retourner dans le sud, dans ma Provence qui est devenue comme une obligation pour moi alors qu'elle n'est que douceur, beauté et lumière...

Changer pour revenir chez moi, à Lambesc, plus fort, plus expérimenté... plus vieux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 30/08/2007 10:19

Alors... Puisque des idées, tu n'en manques pas... Je l'ai vu sur ton blog... Prends ton courage à deux mains... et ne remets pas à demain l'écriture !Tu as tout ce qu'il faut !Et puis... moi, je serai l'une de tes lectrices, j'adore les livres...:0010:

Fredogino 30/08/2007 10:27

Il en faut du courage...

Quichottine 30/08/2007 09:46

Tu es où ? Sur quelle étagère ? Je ne t'ai pas encore trouvé... Mais c'est vrai que je n'ai pas tout lu de ton blog... Tu l'as écrit quelque part ?

Fredogino 30/08/2007 10:24

Pas d'étagère, mais sur les collines de Provence, là oui...

Quichottine 16/08/2007 20:26

La Provence... J'y ai de bons souvenirs. C'est amusant ce que tu dis. Je crois que les milliers de mots que tu écris n'ont pas besoin de grand chose pour se retrouver au bon endroit, sur une étagère, pour de vrai.Alors, je ne sais pas. Parfois, il faut plus que vouloir, mais tout est possible.

Fredogino 17/08/2007 11:44

La preuve. J'y suis...

doctole 26/03/2007 21:06

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Fredogino 28/03/2007 15:08

Merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

doctole 25/03/2007 18:00

Avant d'oublier, un joyeux anniversaire !Vivre de politique : chapeau !Moi, j'pourrai pas ...J'ne sais d'ailleurs plus où j'en suis ?! ...BisousPS : je te souhaite repartir au plus vite auprès des tiens !

Fredogino 26/03/2007 18:44

Mais si tu sais où tu en es, il faut voter Ségolène Royal voyons ;-)

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs