Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2005 1 05 /09 /septembre /2005 23:00
Pour une première fois...

Je ne peux pas m'enlever l'image de l'esprit. Cette image, c'est le regard un peu fou de Christian Slater dans Pump up the volume*. C'est un regard qui respire la passion et le plaisir. Le plaisir de parler sans entrave dans sa radio à moyenne portée. La sensation de parler à tout le monde, mais seul, sans contradicteur, sans tabou. Mais aussi un petit frisson d'excitation à l'idée que l'on puisse être entendu.

Une voix dans la nuit.

Bien entendu je n'ai pas la prétention d'être cette "voix dans la nuit" mais je ressens ce plaisir.

Le plaisir d'écrire pour moi, sans me forcer ni me retenir, un espace vierge s'étale devant mon clavier. Mais aussi le frisson d'excitation à l'idée que je puisse être lu.

Est-ce que l'idée que quelqu'un, par hasard, me lise est aussi forte que l'idée que ça puisse lui plaire? Moins forte? Je ne sais pas.

Le langage a été inventé pour "séduire les femmes"… Et moi, pour qui écris-je ? A quoi ressemble mon lecteur, si tant est que je puisse en avoir un ?
Hypocrite lecteur, son semblable, son frère, es-tu là ? Peut-être écris-je simplement pour moi, il est même possible que je sois seul. Si seul…

Je veux te plaire.

Qui que tu sois, devant cette feuille de papier, il faut que tu m’aimes. Je ne peux vivre sans toi. Tu DOIS avoir envie de me connaître, de me voir, me parler.

Rien ne me plairait plus que de voir tes yeux courir sur l'écran, se plisser légèrement alors que tu esquisserais un sourire, se perdre au loin d’une réflexion ou d’un souvenir, puis revenir, plus décidés encore qu’auparavant, concentrés et toi, captivé. Soumis, emporté par les mots dans un tourbillon de pensées. Pensées légères, qui se croisent, se rejoignent, vont d’une à l’autre et changent de partenaire. Rien de plus volage qu’une pensée.

Elle est à droite un moment et hop ! la voilà à gauche… Poussées par le souffle des mots, les pensées s’envolent, transportées comme la feuille à l’automne, ballottées.

 

Les miennes se sont laissées aller mais pour une première fois c'est bien assez. Fatigué, j'espère prendre un rythme...
Alors bonsoir...

* Ce n'est pas le meilleur film de tous les temps mais il est gentillet, de temps en temps ça fait du bien de retrouver l'adolescence:

http://www.imdb.com/title/tt0100436/
http://www.filmdeculte.com/culte/culte.php?id=144
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

moi 07/09/2005 23:34

tous ceux qui sont intéressés par l'actu, Berge. Mais peu seront intéressés par tes frasques alcooliques!

berge 07/09/2005 21:14

Mon Djino,

Tu sais combien j'aime te lire, donc c cool.
Je me pose une question. Est-ce que tout le monde a accès à ton blog? Parcque ça me gène un peu que tu donne un lien vers le site des 30 ans.
Au plaisir de te relire.

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs