Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2005 6 10 /09 /septembre /2005 23:00
On va encore dire que je fais de l'anti-américanisme primaire, mais quand même, cette affaire de La Nouvelle Orleans, je trouve quand même ça fort de café.

C'est insupportable de voir des gens souffrir. C'est encore pire d'entendre le fils de chiens qu'ils ont élu président dire qu'il est plus important pour les Etats-Unis de "combattre le terrorisme" [mon cul] en Irak plutôt que de sauver la vie de ses pauvres (pauvres, c'est déjà pas bien, généralement ils sont sales, mais là en plus, la majorité est black, c'est pour dire...)

On ressent tous l'injustice de manière différente. Celle-ci est criante, elle est aussi absurde. On voudrait pouvoir aider ces pauvres gens qui ont le malheur de vivre dans un pays où tous les excès se succèdent à une vitesse vertigineuse, où le génie et la liberté à l'état pur côtoient la misère et l'inculture crasses. La bêtise...

C'est encore plus injuste parce qu'ils vivent dans le plus grand, le plus puissant, le pus riche du monde. C'est encore plus injuste parce que jusqu'à présent, ceux qui comptent dans le pays avaient tendance à regarder ce qui se passe à l'extérieur plutôt que chez eux.

C'est amusant d'ailleurs (enfin, amusant...) de voir qu'en l'espace de moins d'un siècle les gouvernants américains sont passés du repli sur soi-même (Woodrow Wilson, élu en 1913, était le théoricien de la non-intervention, mais il s'est résolu après sa réélection, en 1917, à intervenir en Europe) à la complète négation de ses propres problèmes.

Comme si rien de mauvais ne pouvait venir de son sein, le lait de la mère patrie est toujours parfaitement blanc...

Est-ce que la tragédie sera suffisante pour ramener de l'amour et de la fraternité dans ce pays? Et-ce que la "compassion" suffit? Il est terrible de voir aux nouvelles les images de "pillards" lorsqu'ils s'agit de noirs et "d'habitants s'étant procuré de la nourriture" quand ils sont blancs... Le mal est profond, il est pernicieux, il est aussi nié.

Comme toujours, le racisme pointe sa gueule difforme et haineuse là où on ne l'attend pas... Il nous rappelle que la peur de la différence est la chose la mieux répartie au monde, et qu'elle existe aussi dans le pays de la liberté.

Ne l'oublions pas. C'est une leçon aussi pour nous. Sachons regarder, gardons un sens de l'autocritique. Demandons-nous si nous avons été suffisamment choqués par les incendies de Paris et si nous sommes prêts à affronter ces problèmes. Que faisons-nous pour les pauvres, les immigrés?

J'allais dire qu'à une échelle moindre, les incendies des taudis parisiens ressemblent à l'inondation de la Nouvelles Orleans. Ils nient leurs pauvres, à (grande) majorité noire. Nous nions nos immigrés, pour beaucoup clandestins, qui font tourner notre économie... Heuresement que nous n'avons pas de pauvres... ;'(

Il y a du boulot, camarades. Dans liberté, égalité, fraternité, il semble aujourd'hui qu'on ait oublié quelques mots...
 

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

commentaires

Youkou lélé 07/09/2006 09:25

Wahou... on en découvre toujours ici... (je me lasse de l'anniversaire alors j'ai été voir ailleurs...) Et que c'est d'actualité!! ah mon cher Sarko qu'as-tu fait de notre belle France... soyons autocritiques, oui mais on ne referait pas tout le temps les mêmes erreurs?!!

Fredogino 08/09/2006 08:24

On fait exactement et toujours les mêmes erreurs. Les gens n'apprennent rien de la vie, c'est désespérant.

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs