Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2005 4 15 /09 /septembre /2005 23:00
Dans la somme des petits plaisirs de la vie, on en oublie souvent un, et non des moindres, certainement parce qu'il est futile, volatil, fugitif... le bonheur de suivre une inconnue dans la rue, pendant trente mètres, plus, moins, quelle importance?

Et suivre est un bien grand mot. Regarder, sans a priori, sans envie, l'esprit vide. Profiter de la beauté, ou de la singularité d'une personne. Ce matin, une jeune femme blonde marchait quelques mètres devant moi, elle avait une jupe droite avant genou, verte et des bottes en cuir marron montantes (très jolies) sous le genou. Je n'aime pas spécialement ce genre de look, mais j'ai apprécié suivre des yeux cette jeune femme, m'attarder sur ses hanches balançant rapidement au rythme de sa foulée nerveuse.

Le matin était frais, gris, disons qu'il était assez frais pour que le gris ne soit pas déprimant, tu vois ce que je veux dire? Elle avait les cheveux longs, ils flottaient un peu derrière elle. Je ne me rappelle plus de grand-chose d'autre.

A quoi pense-t-on dans ce moment-là? A rien. Ou plutôt, peut-être est-elle belle, peut-être sympa, je pourrais lui parler, elle a sûrement un joli sourire... Je ne m'en souviendrai pas ce soir (de ce qu'on pense). L'important, c'est d'avoir capté cette image pendant quelques minutes, d'avoir imaginé l'aventure et la passion sans avoir aucune envie de la trouver.

Petit vent frais ravive le cervelet.

Et ça suffit! Pourquoi l'accoster? Le plaisir n'est pas de me dire "je veux rencontrer quelqu'un" mais plutôt d'être simplement heureux qu'il y ait de beaux moments, en ce bas monde, de se rafraîchir à la bonne bouille des autres, à leur démarche, à leurs jambes pourquoi pas?
Un sourire fugace. C'était bien mais c'est fini...
L'esprit vagabonde, la blonde tourne à droite, je tourne à gauche en même temps qu'un barbu... "Tiens, il est en costard lui-aussi, selon la chemise, selon la cravate, que peut-il bien faire dans la vie?"
Mais ça c'est une autre histoire.

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans C'est ça la vie
commenter cet article

commentaires

Quichottine 15/01/2008 16:46

Je l'aimais bien, celui-là... même s'il y en a d'autres !Je voulais te déposer un cadeau, quelque chose pour te remercier d'avoir été là, aussi, pour moi.Tu fais partie de ceux qui m'ont retenue sur OB, je lis tes mots avec plaisir... Je crois bien que tu as été le premier blog dont je me sois abonnée ! Tu ne publies pas souvent, et je ne voulais pas manquer de rater un article...Aujourd'hui, c'est pour moi le lendemain d'une journée très spéciale, alors, je viens ici, aussi, chez toi.Merci !

Quichottine 01/10/2007 23:23

J'ai lu ton article et les commentaires... et je me suis dit qu'effectivement on pouvait songer à La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules... de Philippe Delerm... mais, moi, ce que j'ai pensé, c'est que plus je parcourais tes pages, plus je trouvais de jolis moments à partager, et pas si "minuscules"...alors, merci ! :0010:

Fredogino 02/10/2007 15:11

Merci à toi. J'aime tes commentaires...

Youkou :0008: 24/07/2007 23:12

c'est normal y'avait rien... ploumploum

Fredogino 25/07/2007 16:15

OK...

youkou 17/04/2006 17:39

Il y a des moments, pensées à vide, où le temps ne prend plus, une mer, ses vagues, une âme... Ce sont des moments de solitude comme ça qui me sont fort agréable, tout s'arrête, rien ne compte plus que l'instant...

Youk 11/01/2006 13:32

Salut,
je te conseille la lecture d'un ouvrage génial : "la première gorgée de bière" de Philippe Delerm.
Amicalement, Youk

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs