Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2005 2 27 /09 /septembre /2005 23:00
Oui, au fait, pourquoi?

Pour deux hommes, pour leur rencontre, pour un fantastique imitateur, un très grand acteur, qui prenait presque trop au sérieux la rigolade. Pour un film avec  si peu de dialogues qu'un piètre anglophone peut le voir en VO sans sous-titre.

L'acteur, c'est Peter Sellers. Le réalisateur, c'est Blake Edwards. Le film, c'est The Party. Certainement une des plus grandes comédies de l'histoire du cinéma, en tout cas l'un de mes films préférés...

The Party, c'est l'histoire d'un homme qui veut plaire dans une assemblée, dans une soirée, dans un monde où il n'est rien ni personne.

Peter Sellers interprète Hrundy V. Bakshi, un acteur indien que l'on découvre lors d'une immortelle scène d'ouverture. Celui-ci joue le clairon d'une armée attaquée par surprise. Il est abattu au moment de sonner l'alarme. Dans un dernier souffle il se relève et resonne. Il est descendu. Il se relève, il reçoit une nouvelle salve. Il se relève. Toute l'armée adverse lui tire dessus. Pathétique, dans des souffrances insoupçonnables, tordu de douleurs et de spasmes, ridicule et grotesque, il continue à jouer...



En trois apparitions, il ruine complètement le film dont le réalisateur jure de l'empêcher de retourner un jour. Il appelle le grand patron, qui gribouille son nom... en bas de la liste des invités pour la fête qu'il organise chez lui!
Et ça part de là.

Pendant la soirée, bien entendu, Hrundy va mettre les invités, la maison, les employés dans tous leurs états. Malgré sa gentillesse, ses scrupules , sa politesse, il va être au cente d'une inexorable détérioration d'une situation qu'il n'arrive jamais à maîtriser...

Il est magnifique dans ce monde auquel il n'appartient pas, lui l'être humain parmi des machines à fric et des pique-assiette... Son premier interlocuteur, il va le trouver en la personne d'un perroquet à qui il va donner quelques graines, du miam miam pour oiseau, "birdy num num".



The Party a donc été imaginé pour autour et avec Peter Sellers, la caméra virevolte autour de lui comme le film est basé sur sa personne. Mais un personnage secondaire attire l'oeil par sa cocasserie: le serveur, qui dès sa première apparition, s'envoie le verre que Sellers lui refuse. Il va s'enivrer tout au long de la soirée, accumulant les bourdes au point de se faire étrangler par le maître d'hôtel, mais sera assez saoûl pour profiter pleinement de l'emballage final!

Enfin, découvrez ce truc, c'est jubilatoire la façon dont la fête dégénère, avec la prise de pouvoir des jeunes et des employés de maison il y a des petits relents gauchisants, flower power dans ce film, en plus d'être irrésistible... C'est la destruction en règle, de façon pacifique, d'un modèle exécrable. J'adore!



Bon, vous l'avez compris, ce film est une longue suite de gags, et ils sont pour la plupart à pleurer de rire. Ce film est ressorti il y a un an en dvd, il faut le (re)voir!!!

Quelques photos en galerie pour se faire une idée...
Et quelques liens pour approfondir:

http://www.filmdeculte.com/culte/culte.php?id=135
http://www.imdb.com/title/tt0063415/
http://www.cof.ens.fr/cineclub/synopsis/synopsis_la_party.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 08/11/2007 07:07

Vu il y a quelques mois en DVD avec mon ami. C'est vrai que l'enchaînement des situations est complètement délirante. Tout est au millimètre près, du grand art.

David 08/08/2007 14:14

Moi je croyais que c'était en référence à un groupe, les Birdy nam nam, le nom du site. Pour ce qui est de la Party, c'est vrai que c'est un très beau film, bien vu d'ailleurs pour les " petits relents gauchisants"... mais cela autorise t-il pour autant de jeunes gens pacifistes (que ça) à peindre un pauvre petit éléphant? Je vous le demande.

Fredogino 08/08/2007 14:34

C'est bien pour ça que Hrundy les fait nettoyer l'éléphant, voyons...Pour les Birdy Nam Nam, j'avoue que je les trouve moyens, sans plus, je ne suis pas un grand fan.

llh 29/10/2006 00:40

j'aurais jamais fait le rapprochement : pourtant j'ai vu the party en vo au cinéma !

Fredogino 31/10/2006 16:26

Ben alors? Moi qui ai écrit ce texte depuis mille ans!!!!

carole 12/07/2006 11:43

un de mes films cultes! en voyant le nom de ton blog ça m'avait fait tilt! birdy num num reste une des plus grandes répliques du cinéma...

Fredogino 12/07/2006 11:51

Carrément la miss... C'est du très grand....

Systool 02/05/2006 19:08

Excellent... je me demandais depuis longtemps d'où venait ce Birdy Num Num... et je découvre son origine et un film qui semble fantastique... A+ FredoSysTo

Fredogino 03/05/2006 10:40

Non, Nico, dis-moi que ce n'est pas vrai, que tu connaissais ce film?

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs