Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2005 4 29 /09 /septembre /2005 23:00
C'est amusant comme on tire toujours les conclusions qui nous arrangent... J'ai milité (pas assez bien, apparemment) pour que le "oui" passe au référendum sur le traité européen.

J'ai tiré comme conclusion que l'Europe politique était morte pour un bon bout de temps.

Que les gens avaient certainement envie qu'on se préoccupe de ce qui se passe dans leur assiette avant de mettre une grande gamelle en commun. Je ne veux pas croire qu'ils aient été assez bêtes pour simplement manifester leur mécontement, enfin, si, il y a dû en avoir, mais pas la grande majorité.

Quand on a écarté ceux-là, plus les irréductibles qui pensent qu'un bon étranger est un étranger qu'on rencontre chez lui en vacances, plus ceux qui se sont dit qu'on était suffisamment dans la merde, ça doit faire à peine plus de la moitié des nonistes.

La petite moitié qui reste, c'est des gens qui ont cru que leur vote allait changer l'Europe, peut-être même le monde. C'est beau, et ça fait plaisir de voir qu'on peut encore bouger son gros cul de bandeur de télé pour aller agir pour le reste du monde.

J'ai eu beau pleurer, hurler, médire, rien n'y a fait. On (je dis "on", en fait, ce sont mes amis, donc les gens de gauche que je connais et que j'aime), on, disais-je avant d'être interrompu de façon assez cavalière par moi-même, on m'a répondu qu'il fallait que ça change.

Et bien entendu, non seulement le non n'a rien changé, mais il aggrave la situation. Le 21 septembre, le président de la Commission, José Barroso a déclaré:

"Arrêtons d'entretenir l'illusion d'une Constitution, arrêtons les discussions transcendantales sur l'avenir de l'Europe et mettons-nous au travail sur la base des traités existants".

Les traités existants, ce sont ceux qui posaient problème en France, ceux pour lesquels "jamais personne n'a voté directement", ceux qui ouvrent, qui dérégulent...

Il a annoncé le retrait de 68 projets de directives, jugés "obsolètes". Parmi les textes retirés figurent celui qui harmonise les jours où la circulation des camions peut être interdite dans l'Union ou encore celui protégeant les travailleurs intérimaires. Pas Bolkestein.

Ca me fait penser à cette chanson magnifique de Bernard Dimey, "Le regret des bordels", quand c'est fait on se rend compte de "la connerie qu'on a faite en verrouillant les claques!"

Un bon sentiment, peut-être, il entraîne en tout cas l'effet exactement inverse de ce qui était espéré.

Bon, maintenant, c'est fait. Essayons de faire mieux quand on en aura l'occasion.

L'occasion, on pourra l'avoir en 2007. D'ailleurs...

Amusant cet entretien d'Alain Bocquet dans Libé le 29/09. Alain Bocquet est président du groupe communiste à l'Assemblée nationale. C'est pas la moitié d'un con. Et qu'est-ce qu'il dit cet homme-là?

Il dit: "On peut avoir voté oui et vouloir changer la société."

Merci mon pote. Sympa de reconnaître qu'on peut être sincèrement de gauche et vouloir la réussite de l'Europe politique. C'est très important, et ce à deux titres:

D'abord Bocquet récuse par là l'idée fallacieuse d'une nouvelle fracture politique en France: les "oui" et les "non" se substituant à la droite et la gauche. Ecartée cette connerie, comme une vieille amante qui aurait été rasée à la Libération.

Au sein même de la gauche, cette séparation ne fige rien: on peut avoir voté oui et vouloir changer la société, on peut aussi avoir voté non sans vouloir qu'elle change...

J'étais content jeudi matin en lisant cette interview, Bocquet redonne des bases à la politique en France, qui s'était démembrée, qui ressemblait à un long règlement de comptes depuis le 29 mai dernier. Le président du groupe PCF à l'Assemblée nationale nous permet de voir où son nos jambes, de mesurer le chemin à parcourir. Qu'importe la façon qu'on aura de le parcourir si l'objectif est le même. On l'a ensemble: changer la société, plus juste, plus égalitaire, plus vivable. Pas seulement pour nous. Pour les autres aussi.
Merci Alain.

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

commentaires

céline 05/12/2005 17:59

je tente une visite appronfondie de l'intégralité de ton Blog...
Bien dit du oui oui du non (je ne suis ni de l'extreme gauche ni extreme droite) le résultat fut un appel du peuple, peut-etre hors-sujet, un appel a cette société libérale qui nous noye, nous ce petit peuple qu'on a voulu casé en cette circonstance à gauche ou a droite... ont-ils vu et entendu, j'espère.
a bientot

Fedmahn 20/11/2005 09:41

Fredo, tu remercies Alain B.
Moi, je te remercie pour ton texte, partageant ta conviction.

J'apprends ce matin la synthèse au congrès du Mans. La page se tourne. A nous tous, maintenant d'inventer le plan B pour relancer une Europe unie, sociale et humaine.

Grol 05/10/2005 00:13

C'est vrai.

moi-même 03/10/2005 15:26

On en trouvera des cons comme moi! Je ne l'ai pas promise mais offerte a priori... C'était donc une bonne excuse pour voter intelligemment ;)

Grol 03/10/2005 15:14

Toi qui avait même promis des bouteilles de wisky aux gens qui se rangeraient à ta cause .....
Je sais pas si la politique est en train de mourir en France, mais l'alcoolisme oui .....

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs