Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 08:00

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage... Non. Souvent, je commençais ma phrase par souvent et je me suis laissé entraîner malgré moi comme le bébé albatros dans la brise marine. Désolé mon ami(e)...

 

Souvent, disais-je, jes rapports de la fondation Terra Nova restent confidentiels. C'est une erreur. Les rapports de la fondation sont souvent très bons, éclairants sur la société, sur la praxis politique dans le monde, sur les pistes à explorer, etc.


Mais la société étant ce qu'elle est, l'intelligence est rarement mise à l'honneur. Pour autant tu l'auras compris, quand je m'étonne que les rapports de Terra Nova passent souvent inaperçus du grand public, ce n'est pas le cas de celui qui s'intitule « Gauche : quelle majorité électorale pour 2012 ? ». Ce rapport analyse les mutations du paysage électoral depuis trente ans et s’interroge sur les stratégies à mener dans la perspective de 2012 et agite depuis sa parution le microcosme du web politique.


De l'extrême gauche à l'extrême droite, ça tire à boulet rouge sur le grand albatros Terra Nova, accusé de proposer rien moins qu'abandonner les classes populaires. Olivier Ferrand, président de Terra Nova, se récrie. Le débat est lancé, et il est violent. Il y a de quoi, car à vouloir être trop "techno", on en devient quelquefois maladroit.

 

C'est la beauté d'une fondation pour les idées politiques. Lancer le débat et laisser faire. Car ensuite c'est aux politiques de s'en emparer. Une fondation comme Terra Nova est une boîte à idées politiques, ouverte aux militants, aux sympathisants, qui peuvent farfouiller, se faire leur idée grâce à Terra Nova, à Jean-Jaurès, à la Forge, etc. Il y a beaucoup de bonnes fondations à gauche. Mais ce n'est pas un parti politique. Et cette note n'est ni une note stratégique du PS, ni une ligne de conduite des socialistes. C'est une photographie de l'état de l'électorat et un ensemble de propositions de pistes. Charge au PS, ou à d'autres de s'en emparer. Ou pas.

 

J'en viens au fond tout de même, qui est intéressant.

 

Le rapport de Terra Nova pointe une rupture électorale contemporaine : il n’y a plus de vote unifié de classe. Les classes populaires (ouvriers, employés) votaient hier massivement à gauche : 72% pour les ouvriers, au second tour de l’élection présidentielle de 1981. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les classes populaires sont désormais divisées sur les valeurs.

 

La grille de lecture pertinente n’est plus pour Terra Nova les classes sociales, coup de pied au barbu, mais la division outsidersinsiders. Il y a d’un côté les milieux populaires déclassés, victimes du précariat, du chômage, de l’exclusion, et souvent discriminés : ceux-là sont au cœur de l’électorat naturel de la gauche.

 

Il y a de l’autre les milieux populaires intégrés, qui ont un emploi stable mais qui, inquiétés et touchés par la crise, ont peur du déclassement et sont tentés par le repli identitaire. Une partie de ces travailleurs, qui il y a trente ans votait à gauche, singulièrement pour le parti communiste, a basculé vers le Front national.

 

Pour Terra Nova, l'électorat naturel de la gauche réunit aujourd'hui les quartiers populaires (avec notamment la France de la diversité), qui votent à 80% à gauche en 2007 ; les jeunes (70%) ; et les femmes, historiquement conservatrices mais qui basculent aujourd’hui nettement à gauche (plus de 60% aux dernières élections régionales). Ce sont les oustiders, ceux qui souhaitent rentrer dans la société qui s'est repliée sur elle-même.

 

Ce que ne dit pas le rapport de Terra Nova, c'est qu'une politique de gauche en général, socialiste en particulier, doit être bénéfique de prime abord à ceux qui souffrent, qui galèrent, qui sont fragilisés. Bien entendu les outsiders, mais aussi les insiders, ceux qui chaque jour ont peur de perdre le peu qu'ils ont, qui sont soumis à des pressions terribles au travail, qui acceptent de plus en plus de compromissions, quelquefois d'humiliations pour conserver une situation précaire...

 

L'objectif de la gauche, et du Parti socialiste, doit être de reconquérir l'électorat populaire, en le rassurant, en lui donnant des gages, en travaillant, en améliorant la vie de tous les jours, l'emploi, la sécurité, la santé, les retraites, le pouvoir d'achat, les services publics, tout ce que la droite a détruit depuis dix ans qu'elle a les pleins pouvoirs...

 

Mais camarade, c'est in peto, tout ça... La note, elle se doit d'être carrée, pour le politique, on le laisse à ceux qui doivent s'en emparer. Ca va mieux en le disant tout de même... 2012, c'est demain, et notre futur(e) président(e) devra faire les choix, en cohérence avec sa majorité, que j'espère rose verte et rouge... Etait-il besoin de préciser ?

Partager cet article

Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

commentaires

L'@spachecrétaire 12/07/2011 09:33



Un petit peu de noir de l'autonomie avec vos trois couleurs de base ?


Ceci dit, nous, les Aspaches vous rejoignons sur le dernier paragraphe


@spachement votre


L'@spachecrétaire


Ps : un peu d'autonomie comme à la " Goutte d' Eau "


http://ninfosinter.over-blog.com/article-la-goutte-d-eau-tranche-de-vie-i-77801611.html


 



Quichottine 09/07/2011 10:37



Si ce n'est que ton premier paragraphe m'a laissée un peu étonnée (relis-le, il manque quelque chose ou il y a quelque chose en trop, tu as dû vouloir le changer sans le faire tout à fait), je
trouve que oui, tu as raison, ça va mieux en le disant.


 


Il faudrait que chacun s'interroge et trouve les réponses avant le jour J.


 


Bonne journée à toi.



D@net 09/07/2011 09:57



Bonjour Frédo,


Ton analyse est pertinente, l'électorat à changé, la pression est telle que les classes moyennes sont aussi angoissées et que les pauvres sont encore plus pauvres, je souhaite,comme toi, que
l'élection de notre prochain(e) président(e) soit aussi d'une belle couleur. 


Gros bisous à toute la famille...


D@net.



Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs