Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 09:03
Hier matin, j'ai pris à la va-vite quelques cd dans ma discothèque avant de rentrer dans la bagnole et de filer, ô plaisir indicible, au boulot.

J'en ai pris trois exactement, le très classique '66 de Sergio Mendès, un que je me rappelle plus (il eût été plus juste d'écrire  "dont je ne me rappelle plus le titre ni l'interprète" mais je n'oublie pas que je te parle...) et le troisième, une réminiscence, un cd que j'avais acheté à l'arrache chez Boulinier à Saint-Michel un soir de déprime, perdu dans un bac "musiques du monde" et que je n'avais écouté qu'une fois d'une oreille distraite, et rangé.

Ce CD, donc, je me le fous dans la fente, et là, paf, scotché. Une espèce de jazz samba, très rythmé, assez rond, avec des cuivres qui sonnent une espèce de charge fraternelle, ils cinglent de toutes parts au milieu d'une rythmique toute ronde, tu vois ce que je veux dire, les morceaux de l'album ressemblent à un soleil, quelque chose de très rond de prime abord et qui se révèle plein de saillies bienfaisantes.

Ca ne se prend pas au sérieux, ça bouge et ça trompette, bref, c'est frais et heureux, il y a un peu de nostalgie, c'est l'été, c'est un album de soirs d'été, où on peut bouger mais pas trop, danser mais pas trop, écouter mais pas trop car les cigales sont encore là, car le feu crépite dans le barbecue.

I licaones, c'est un groupe de lounge acide et ironique qui a fait... deux albums. Le premier, c'est celui que j'écoute par hasard, Licaones Party, et dont la couverture m'avait fait acheter le cd :

Image Hosted by ImageShack.us

Le second, c'est Licalecca, que je vais essayer de trouver.

Dans tous les cas, je t'invite à aller écouter des morceaux des morceaux sur le site du tromboniste, Mauro Ottolini. Moi j'y retourne.
Repost 0
publié par Fredogino - dans J'écoute quoi
commenter cet article

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs