Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 22:28
Patrick Ollier a récemment annoncé que la nomination à un poste de responsabilité du socialiste Jack Lang au gouvernement, «si elle ne correspond[ait] pas à un véritable ralliement aux valeurs qui sont les nôtres», lui poserait un problème.

C'est bien fait pour sa gueule, et je vais t'expliquer pourquoi. Depuis quelques années, les nouvelles têtes de la droite, Sarkozy, Coppé et d'autres, jouent le jeu de la droite populiste. Selon eux, l'histoire arriverait à sa fin, les idéologies seraient mortes, droite et gauche, finalement, ce serait pareil. C'est un mensonge éhonté, et assumé... jusqu'à présent.

La  soi-disant "ouverture" du président de la République est l'aboutissement de cette mystification, à savoir : "Voilà, pour vous montrer que c'est pareil, je prends des gens de gauche au Gouvernement".

Le problème, c'est que ce n'est pas pareil. Et les petits malins qui faisaient mine d'y croire hier, sont aujourd'hui bien embêtés. Parce que, ce qu'ils pensaient être une bonne idée pour manger la laine directement sur le dos du mouton de gauche se retourne contre eux : le gouvernement, s'il est ouvert, n'a plus assez de place pour sa "famille". 

Et là, comme c'est bizarre, certains faux-culs du style Ollier ou de Rohan redécouvrent, ou redisent, qu'il existe bien un clivage droite-gauche. Qu'il est réel. Après l'avoir nié pour des raisons électoralistes, parce que la gauche a des principes là où la droite n'en a pas et que finalement, c'est plus facile de dire "les idéologies n'existent pas" plutôt que "je me fous des masses populaires, je pense que seul le patron doit être aidé car lui seul peut tirer la société vers le haut" , et bien après l'avoir nié ils y reviennent.

C'est bien pour ceux qui ont toujours dit que le fossé était profond entre deux visions antagonistes de la société et des solutions à apporter pour la guérir de ses mots. Mais c'est un peu tard, puisque l'idéologie du laisser-faire, laisser-aller a gagné les élections et possède toutes les responsabilités nationales concentrées dans des mains agitées et promptes à aider leurs copains.

Ils disent partout que droite et gauche, il n'y a plus de différence. Mais la gauche n'a jamais et n'aurait pas sciemment laissé se goberger quelques nantis aux frais de la princesse dans un gigantesque délit d'initiés à l'intérieur de l'une des entreprises françaises les plus emblématiques, EADS. Elle n'aurait pas, bien au contraire, commencé sa mandature par des cadeaux fiscaux aux plus aisés. Elle n'aurait pas lancé la session parlementaire sur une loi xénophobe (je n'ai pas dit raciste, j'ai des amis de droite).

Si ça ce ne sont pas de profondes différences idéologiques... Je suis donc bien heureux que la droite se la reprenne. Dans la gueule.
Repost 0
publié par Fredogino - dans De l'actu
commenter cet article

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs