Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 17:17

Dimanche dernier, à Varese (Italie presque Suisse), je suis sorti en voiture pour chercher quelque chose à manger. Huit heures de route plus tard j'ai pu revenir. J'exagère à peine. Ce qui est sûr, en revanche, c'est que je n'avais rien trouvé qu'une pizzéria sur 4 ouverte, et un restau en général sur 6 environ. Tous les magasins étaient fermés, y compris, et peut-être surtout la grande distribution.

 

A la fois, c'est agaçant de ne rien trouver ouvert quand tu cherches, surtout pour nous autres Français qui avons l'habitude que tout soit à notre disposition 7j/7 et 24h/24. Néanmoins, dit-il d'une voix nasillarde, c'est il me semble un vrai confort intellectuel et social que d'avoir la certitude qu'un jour, le dimanche en l'occurence, est consacré au farniente, à la famille, au repos...

 

C'est tout de même un pays incroyable, cette Italie. Voilà t'y pas que depuis des années, c'est un des pays les plus à droite d'Europe, les plus libéraux. Voilà un pays qui a élu pendant deux décennies un des hommes les plus riches, les plus cyniques, les plus droitiers qui soient. Ce pays-là a résisté, toute honte catholique bue (en ciboire de préférence), au travail quotidien. Le dimanche reste le jour sacré. La tradition de la sainte famille catholique et du repos dominical sont, pour l'instant, plus forts que le diable des profits à outrance et de l'hyper commercialisation. Ca fait du bien il me semble...

 

Ca me rappelle un débat que nous avions eu en master sur l'ouverture des magasins le dimanche, la classe étant partagée entre ceux qui considéraient que le jour chômé obligatoire pouvait être "volant" pour permettre à tous de pouvoir consommer, faire leurs courses quand bon leur semblait ; l'autre moitié, dont je faisais partie, considérait qu'une société qui ne s'arrête jamais vite s'emballe et devient folle. Le débat ne fut jamais tranché mais il fut vif, et c'est un petit mot...

 

On a là deux modèles de société. Celui pour lequel le temps est la seule monnaie valable, et celui où le temps est accordé à tous, et notamment à ceux qui ne peuvent pas toujours choisir. Une société qui se pose de temps en temps c'est une société plus sereine, plus capable d'auto-réflexion, moins agitée. Plus calme, plus efficace certainement.

 

Ca doit être le virus, mais ça me fait penser à notre président. Agité, toujours à courir, à parler, à communiquer. A quand le temps de la sagesse, de la réflexion, du partage, de l'intelligence ?

 

Profitons de la vie camarade, Carpe Diem, ça veut aussi dire sache prendre le temps quand il s'offre à toi, pour te poser, pour réfléchir, pour profiter des tiens... Et si bien entendu tu dois cueillir dès aujourd'hui les roses de la vie, sache aussi, d'abord, les sentir, les regarder, les aider à grandir pourquoi pas et à s'ouvrir... Ne vas pas chercher tout de suite la satisfaction immédiate.

 

Et d'ailleurs, va au ciné avec ta femme. Amen.

Repost 0
publié par Fredogino - dans C'est ça la vie
commenter cet article

Or, donc...

 
Time flies, comme ils disent. Les gens qu'on aime disparaissent, des horreurs se produisent, et on avance. On a le droit, on a le devoir de croire que l'omme peut s'en sortir, on a le droit de rêver, d'aimer, de rire et de chanter.
 
Le monde meilleur, il faut le faire, il faut en parler. alors on apporte notre petite contribution, et si ça ne plaît pas, au moins ça débarrasse. Ca débarrasse la tête, le ventre, le coeur.

Si tu as apprécié, participe et reviens. Il y a du blanc et du rosé au frais. Du saucisson au cellier. Du fromage qui pue à tous les étages... Le rouquin est sur la table, sers-toi, trinquons, et profitons de la vie ! Echangeons, mélangeons, partageons... 

Recherche

Mes Vieux Trucs